Fermer
Secteurs / Activités

    Jean Duforest et Jean-Luc Souflet, président et DG d’ID Group

    Interview
    8 décembre 2005

    Jacadi retrouvera son équilibre financier en 2006.

    Où en est la restructuration de Jacadi ?
    Depuis avril dernier, nous travaillons à rendre le concept Jacadi rentable, tout en lui conservant son positionnement haut de gamme et son image d’authenticité et d’intemporalité. L’évolution des collections, plus contemporaines, est visible sur l’hiver 2006, avec un retour des basics, dont les prix ont chuté de 15 à 20%, mais une qualité qui s’est accrue. Un nouveau concept architectural, situé au rez-de-chaussée de notre nouveau siège parisien, va également voir le jour en février prochain.
     
    Quelles synergies comptez-vous tirer de votre portefeuille d’enseignes ?
    Nous venons de créer l’entité ID Group qui rassemble nos enseignes Okaïdi, Obaïbi, Jacadi et Véronique Delachaux. Chaque marque aura son directeur général, son personnel dédié et sera responsable de ses achats. Par contre, la structure ID Services, qui gère l’informatique, la comptabilité et la gestion des flux, sera mise en commun, en particulier nos bureaux de sourcing au Maroc, Turquie, Bengladesh et bientôt en Chine. Cette organisation va par exemple permettre aux boutiques Jacadi, qui se contentaient de 2 collections annuelles, de s’aligner sur le model d’Okaïdi avec des nouveautés tous les 15 jours et un réassort fréquent. A l’étranger, l’importante présence de Jacadi aux Etats-Unis va profiter à Okaïdi et inversement pour l’Italie.

    Les franchisés Jacadi sont-ils prêts à suivre le mouvement ?
    Nous avons réuni les 250 franchisés, dont moins de 10% et uniquement en France ont préféré quitter le réseau, pour leur expliquer notre dynamique commerciale. Le but est de les mettre en appétit par la cohérence et les performances de nos produits, notre système de flux et la mise en scène des produits dans les magasins. Toutes les masterfranchises étrangères ont cédé leur place à des filiales ou des managers par pays. De nouveaux contrats de franchise seront proposés pour qu’il existe une même structure contractuelle dans le groupe. L’équilibre financier de Jacadi sera retrouvé en 2006 afin que l’enseigne soit rentable en 2007 grâce à un accroissement du chiffre d’affaires en comparable. Un développement en force est prévu pour 2008.

    Enseignes du même secteur