Jean-Marc Taillieu, directeur de la marque TBS

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page
Interview
13 février 2017

L’affiliation est une histoire d’hommes et d’affinités. Nous n’avons d’autre ambition que d’ouvrir les bons magasins avec les bons partenaires.

Comment est née puis a évolué la marque TBS au fil des ans ?

La marque TBS a été créée en 1978 par le Groupe Eram, chausseur depuis 1927. A l’origine, la société concevait des revêtements pour terrains de tennis, dont la Terre Battue Synthétique, qui lui a donné son nom. Mais, compte-tenu de l’ADN d’Eram, elle s’est naturellement tournée vers la chaussure, d’abord pour le tennis, puis, sous l’impulsion de l’un de ses commerciaux, lui-même skipper, pour le bateau. Enfin, en 1990, la marque lançait ses premières lignes textiles.

Originaire de l’ouest de la France, TBS fabrique toujours plus de 200 000 paires dans l’Hexagone chaque année (Ndlr : sur 1,5 million) et réalise 50 % de son sourcing global en zone euro. Son bureau d’études R&D emploie une trentaine de personnes dans le Maine-et-Loire. Et ses produits sont proposés chez plus de 2 000 partenaires-distributeurs en France.

Quel est le positionnement de la marque TBS ? Quelle est sa clientèle ?

TBS est une marque milieu de gamme (panier moyen de 70 à 80 €) de style de vie, qui vise l’authenticité et la qualité plutôt que l’ostentation. Nos produits iconiques que sont la chaussure bateau, le polo et le pantalon teint pièce, ont de quoi séduire une large clientèle. Nous réalisons 50 % de notre chiffre sur la chaussure et 50 % sur le textile ; 50 % auprès des femmes et 50 % auprès des hommes.

Quand ont ouvert les premières boutiques à l’enseigne ? Comment le réseau s’est-il développé depuis ?

Surtout distribuée par ses partenaires multimarques (Decathlon, Intersport et Sport 2000 entre autres) en périphérie, la marque a souhaité au début des années 2000 ouvrir ses propres magasins en centre-ville. Elle compte aujourd’hui 26 succursales dans le pays. Il y a quatre ans, l’enseigne s’est en outre tournée vers la commission-affiliation. Elle fédère 10 magasins sous cette forme à ce jour. Enfin, TBS a inauguré en janvier un premier pilote à San Sebastián-Donostia, en Espagne. Un pays de marins et de vacances, où la marque pourrait ouvrir des boutiques affiliées à terme.

Quels sont  vos objectifs  de développement en France ? Quel profil de partenaires affiliés recherchez-vous ?

Nous avons certes accéléré notre développement ces deux dernières années, pour autant, nous n’avons d’autre ambition que d’ouvrir les bons magasins avec les bons partenaires. L’affiliation est une histoire d’hommes et d’affinités. Nous recherchons des partenaires qui nous correspondent, qui partagent notre vision. Nous sommes prêts et disposons de tous les services (travaux, juridique, merchandising, communication…) pour les accompagner vers le succès, mais ne voulons pas aller trop vite. Notre prochain magasin affilié devrait sortir de terre à Amiens, dans les mois qui viennent. Et nous avons un ou deux beaux dossiers en cours d’étude.

Quel est l’investissement à prévoir pour créer une boutique TBS ?

Notre boutique-type s’appuie sur 80 à 120 m² de surface de vente et 30 m² de réserve. L’investissement moyen à prévoir pour déployer le concept dans un bâtiment sans gros-œuvre est d’environ 1 000 €/m². Le rendement attendu atteint lui plus de 5 000 €/m².

Comment travaillez-vous la notoriété de votre enseigne ?

Nous évoluons dans un milieu, celui du sport, où les deux géants sont capables de dépenser l’équivalent du budget publicitaire annuel de TBS en un spot télévisé ! Nous avons choisi d’aborder les choses autrement. TBS est partenaire historique de grands navigateurs, dont Michel Desjoyeaux et François Gabart. Mais aussi de nombreuses écoles de voiles, ports, sociétés des régates. La marque a son site internet en 3 langues, son blog, ses réseaux sociaux. Elle développe enfin ses relations presse pour gagner encore en visibilité. J’ajoute qu’elle fêtera ses 40 ans en 2018 et entend bien faire parler d’elle à cette occasion !

55 000 €
Apport personnel
Voir la fiche

A lire également sur TBS

  • Jean-Marc Taillieu, directeur de la marque TBS
    13 Fév 2017

    Comment est née puis a évolué la marque TBS au fil des ans ? La marque TBS a été créée en 1978 par le Groupe Eram, chausseur depuis 1927. A l’origine, la société concevait des revêtements pour terrains de tennis, dont la Terre Battue Synthétique, qui lui a donné son nom. Mais, compte-tenu de l’ADN d’Eram,… Lire la suite

  • TBS met le cap sur 200 villes en France
    18 Juil 2016

    2016, année de l’accélération pour Tbs ? C’est en tous cas ce à quoi aspire la direction de la griffe. A ce jour distribuée par 2 500 détaillants, ainsi que dans un réseau de 29 boutiques sous enseigne, la marque d’inspiration nautique du Groupe Eram (Eram, Gémo, Tati, Bocage, Texto, Mellow Yellow, Heyraud) annonce être à la… Lire la suite

  • Gémo progresse en affiliation et franchise
    12 Mai 2016

    A la tête de 457 magasins en France et 8 à l’étranger et dans les DOM-TOM, ayant ensemble atteint 893 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2015, Gémo a réaffirmé, à l’occasion de Franchise Expo Paris, ses ambitions en affiliation et en franchise. Le distributeur de vêtements et chaussures (45 % de son CA) à… Lire la suite

A lire également sur ce thème

  • Sinequanone : sortie de redressement et nouvelles ambitions
    25 Sep 2017

    Placée sous redressement judiciaire début 2016, l’enseigne Sinequanone en a été sortie par le tribunal de commerce de Paris, en juillet dernier. La griffe de prêt-à-porter pour femme veut maintenant regarder loin devant, et surfer sur un positionnement repensé pour reprendre les ouvertures de boutiques, en commission-affiliation et en franchise, en France comme à l’international…. Lire la suite

  • Accessoires de mode : la franchise Moa en chiffres
    03 Juil 2017

    Moa veut ouvrir de nouveaux magasins franchisés. Déjà à la tête de 143 boutiques d’accessoires de mode en France et à l’étranger, et forte d’une belle dynamique de croissance ces dernières années, l’enseigne mise sur un “développement de grande envergure” pour les mois à venir. Elle recherche dans cette optique de nouveaux affiliés, et a… Lire la suite

  • Beauté : de nouvelles idées pour créer son entreprise en franchise
    30 Juin 2017

    Dans le secteur de la beauté, on connaît les franchises qui marchent : le coiffeur Camille Albane, le parfumeur Passion Beauté, les instituts Body’Minute, Citron Vert, Le Comptoir du Visage, Unlimited Epil, le bijoutier fantaisie Moa ou encore le réseau de bars à ongles Colorii, pour n’en citer que quelques-uns. Mais un peu moins les nouveaux… Lire la suite

  • Montres and Co : du web au kiosque
    01 Juin 2017

    A l’été 2016, le groupement bijoutier Synalia (Guilde des Orfèvres, Julien d’Orcel, Heure & Montres, Donjon), reprenait le site Montres and Co, spécialiste de l’horlogerie en ligne. Une belle vitrine digitale pour son réseau physique, se réjouissait alors la tête de réseau, parallèlement occupée à déployer Heure & Montres sous un nouveau format : les kiosques… Lire la suite

  • Bijouterie : la franchise Amazing Jewelry veut briller en France
    29 Mai 2017

    Après avoir participé à la success story Pandora et créé puis revendu Endless Jewelry, le Danois Jesper Nielsen a lancé en 2016 un nouveau concept destiné à créer la rupture sur le marché de la bijouterie. Amazing Jewelry, c’est son nom, puise son inspiration à la fois du côté de Zara (pour les prix) et… Lire la suite

Enseignes du même secteur
Demander une
documentation

Pour plus d'informations sur TBS

Dénicher les meilleures franchises Envoyer ma demande aux franchises du même secteur / activité, sélectionnées par Franchise Magazine !

Je suis intéressé par la franchise TBS
PARCOURS FRANCE PAVE 2017
Financez votre projet Trouvez votrelocal