Fermer
Secteurs / Activités

      Le Faillitaire fait peau neuve - Brève du 22 octobre 2012

      Brève
      22 octobre 2012

      Le Faillitaire abandonne le discount pour le low-cost et revoit à cette occasion son image. Au programme : nouveau logo, façades plus sobres et intérieurs de magasins ré-agencés.

      Exit le meuble discount, place au “tradi low-cost” ! Le Faillitaire a décidé d’évoluer et cela se voit. Logo, façades, aménagement intérieur des magasins : l’enseigne change tout, ou presque.
      Une décision dictée par l’évolution du marché du meuble, explique Luc Rossi, directeur du développement du réseau. “Avec l’essor d’Internet, les notions d’arrivages, d’affaires “à saisir” ont été galvaudées. Il fallait offrir autre chose au consommateur. Nous avons décidé de nous orienter vers le low-cost : des prix bas, toujours, mais dans un bel écrin”, explique-t-il.
      Un bel écrin que complètera bientôt un site de vente en ligne : il doit être lancé début 2013. D’ailleurs, Le Faillitaire devient LeFaillitaire.Com. Ce nouveau nom s’accompagne un logo plus design (le diablotin qui jusque-là représentait la marque disparaît), le tout ornant des devantures sobres, anthracite ou blanches. A l’intérieur des magasins, décrit Luc Rossi, “quatre espaces, respectivement dédiés au salon, au meuble, à la literie et à la décoration. Le tout, mis en ambiance dans un esprit cosy”.

      L'enseigne veut se redévelopper

      Un premier point de vente au nouveau concept devrait voir le jour à Bayonne en novembre. Une quinzaine d’autres devrait entamer la transformation début 2013. “D’ici le mois de juin, l’ensemble de notre réseau de concessionnaires aura normalement adopté nos nouvelles couleurs”, indique le directeur du développement, moyennant un réinvestissement “estimé à 30 000 euros”, précise-t-il.
      Ayant ainsi résolu le problème du “décalage” qui existait entre son image et son offre, l’enseigne espère retrouver la voie de l’expansion. Passé d’une centaine de magasins en 2008 à 52 à ce jour, Le Faillitaire vise ainsi une dizaine de créations dès l’année prochaine, et autant les exercices suivants.

      Enseignes du même secteur