Fermer
Secteurs / Activités

    Les activités sportives ont la forme

    Les concepts de remise en forme sont toujours plus nombreux, mais prudence face au risque de suroffre. L’aquabiking est en vogue mais sa rentabilité est à vérifier. La plaisance progresse ; le vélo à assistance électrique espère prendre un vrai départ. Deux enseignes autour du rugby cherchent à recruter.

    Le fitness en force

    Les concepts spécialisés dans la remise en forme foisonnent : des salles de sports classiques au fitness pour femmes en passant par l’aquabiking, au total pas moins de dix-huit réseaux nous ont fait part de leur évolution en 2014 (120 ouvertures au total) et de leurs espoirs pour 2015 (185 recrutements attendus). La préoccupation croissante des Français pour leur bien-être, leur santé et le soin de leur corps n’est évidemment pas étrangère à cette multiplication.

    Pour les candidats intéressés, le choix est donc très large mais, une fois le pas franchi, attention, la concurrence peut se révéler très rude. La prudence demeure donc de mise, d’autant que l’on n’est pas loin, au moins dans certaines zones, d’une saturation du marché, avec des enseignes trop nombreuses par rapport à la clientèle locale potentielle.

    Parmi les réseaux dont le parc est le plus important, L’Orange Bleue annonçait regrouper 226 unités fin 2014 sous licence de marque. Le groupe propose aussi, depuis un an, une déclinaison de son modèle orienté santé.

    Le groupe Moving, qui déploie cinq enseignes “complémentaires”, a surtout développé en 2014 son format low cost Fitness Park (10 unités ouvertes). Quant à Keep Cool, chaîne de “la forme sans frime”, son réseau apparaît comme celui ayant le plus progressé du segment avec 11 centres gagnés.

    Enseignes du même secteur