Fermer
Secteurs / Activités

    Loïc Paitel, directeur général Cuisine Plus - Interview du 15 mai 2014

    Notre plan de développement est volontaire mais maîtrisé, car nous voulons fournir le meilleur accompagnement possible à nos franchisés

    Depuis dix ans, votre réseau, Cuisine Plus, est resté stable autour des 70 magasins, malgré une demi-douzaine d’ouvertures en moyenne chaque année. Comment l’expliquez-vous ?
    Notre réseau n’a pas grandi en taille malgré les ouvertures car le marché de la cuisine équipée a beaucoup évolué. Nous avons été obligés, il y a quelques années, de refondre complètement notre concept : architecturalement, mais aussi dans sa philosophie, son organisation, son positionnement prix, son modèle économique… Nos méthodes de vente, mais aussi de management, par exemple n’étaient plus adaptées. Certains de nos franchisés les plus anciens, parfois ancrés dans leurs habitudes, n’ont pas souhaité suivre. Ce qui a de fait conduit à un assainissement du réseau. Ainsi, 50 % de nos franchisés actuels nous ont rejoint il y a moins de cinq ans. Mais nous repartons aujourd’hui sur une nouvelle dynamique, portée par ces nouveaux codes de communication et de marketing.

    A quoi ressemble le nouveau Cuisine Plus ? Quels sont aujourd’hui les atouts de votre enseigne par rapport à ses concurrents ?
    Notre mutation a commencé par une évolution de notre logo, en 2009, qui accompagnait un changement de philosophie : Cuisine Plus devenait une marque, au-delà du produit distribué. Notre offre a elle aussi été retravaillée : aujourd’hui notre catalogue compte ainsi plus de 100 modèles de fabricants européens, avec une largeur de gamme nous permettant de proposer des cuisines esthétiques et fonctionnelles, avec des prix allant de 2 500 à 20 000 €. Nos méthodes de vente ont été revues : le consommateur a changé, nous devions changer nous aussi pour préserver notre image. Nous avons aussi mis en place depuis six mois de nouveaux codes de communication et marketing basé sur la séduction, le côté chaleureux et latin de nos cuisines, des couleurs punchy. Au sein de chaque magasin sera en outre désormais installé un espace, le Lab, permettant aux clients de visualiser toute notre gamme. Cinq unités l’ont déjà adopté et 90 % du réseau devrait être couvert à trois ans. Enfin, nous permettons aujourd’hui aux consommateurs de visualiser leur future cuisine en 3D en magasin et d’utiliser un configurateur très novateur via notre site Internet. Un nouveau type d’expérience client que nous souhaitons valoriser à l’avenir.

    Vous annoncez une nouvelle dynamique de croissance. Quels sont précisément vos objectifs ? Combien de franchisé voudriez-vous compter à terme ?
    Cuisine Plus compte à ce jour 70 magasins au total : 60 en France et 10 à l’export. Nos prochains projets d’implantation sont à Nice, Tours, Lyon et Montpellier. Dans de belles zones commerciales à chaque fois : c’est là qu’est aujourd’hui le business, là que le client va après avoir fait ses repérages sur Internet. Nous visons les 100 points de vente à 5 ans, au rythme de 6 à 8 ouvertures par exercice. Notre potentiel total s’établissant à environ 150 unités Cuisine Plus sur le territoire, si nous souhaitons préserver les secteurs de nos franchisés installés. Notre plan de développement est volontaire mais maîtrisé, car nous voulons fournir le meilleur accompagnement possible à nos franchisés, et conserver la dimension humaine forte qui fait la spécificité de notre réseau.

    40 000 €
    Apport personnel
    15 000 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    Enseignes du même secteur
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur CUISINE PLUS

    Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

    Je suis intéressé par la franchise CUISINE PLUS
    Consultez l'Indicateur de la Franchise