Fermer
Secteurs / Activités

      Notoriété, expansion : Point S accélère l'allure - Brève du 25 janvier 2011

      Brève
      25 janvier 2011

      Point S a réalisé en 2010 un chiffre d’affaires de 405 millions d’euros, en hausse de 6 % par rapport à 2009. “Un score très satisfaisant”, souligne Christophe Rollet, le directeur général de l’enseigne. Celle-ci a en outre enrichi son parc d’une trentaine de points de vente sur un an, pour atteindre les 415 centres franchisés dans l’Hexagone. Devenant ainsi le deuxième plus grand réseau français dédié à l’entretien automobile, derrière le fast-fitter Speedy.
      C’est dans le domaine de l’entretien, qui désormais représente environ 20 % de son activité, que Point S a le plus progressé (+ 22 %), tout en améliorant ses ventes de pneumatiques, son métier historique, de 13 %. “Nous avons, en 2010, gagné des parts de marché sur toutes nos familles de produits”, résume satisfait Christophe Rollet.
      L’enseigne, rappelle-t-il, a beaucoup investi depuis 18 mois pour faire parler d’elle et de son offre. Notamment via une campagne de pub télévisée mettant en scène l’humoriste Patrick Bosso, mais aussi au niveau local, par le biais des actions de ses adhérents. “Des investissements importants mais largement récompensés, puisqu’ils nous ont permis de gagner de nombreux points de notoriété”, affirme le responsable, sur la base d’un récent sondage Ipsos, qui de fait la place notamment devant Midas, en nombre de citations spontanées.
      Patrick Bosso jouera de nouveau le rôle de porte-parole de Point S en 2011. Mais cette fois pour promouvoir une nouvelle prestation proposée par le réseau : la révision constructeur. Après Feu Vert, Speedy ou Midas, l’enseigne prévoit de se déployer à son tour sur ce créneau dans l’année. Sitôt, précisément, que ses centres, actuellement en cours de labellisation, seront prêts à se lancer.
      “Parce que les attentes des consommateurs ont changé, nous avons aussi décidé de faire évoluer notre modèle”, annonce Christophe Rollet. La chaîne, explique-t-il, a identifié trois modèles économiques distincts et complémentaires qui vont être conceptualisés en 2011. D’abord le centre-auto, doté d’un espace de vente en libre-service, et destiné aux parkings de la grande distribution (Groupe Casino, Leclerc…) Ensuite, le centre d’entretien rapide de format réduit, prévu pour les centres-villes ou les stations-services. Enfin, le point de vente industriel, s’adressant à une clientèle de pros et de grands compte, en zones d’activités de périphérie.
      Le programme de recrutement du réseau privilégiera ces trois modèles pour les 5 années à venir, tandis que les adhérents existants sont appelés à se rallier à l’un des trois concepts, en fonction de leurs spécificités. “A terme nous prévoyons de compter 80 % de centres d’entretien rapide, 10 à 15 % de centres industriels et 5 à 10 % de centres-autos”, note Christophe Rollet.
      La centrale a embauché deux responsables, qui auront pour mission d’aider les franchisés à adopter ces concepts. Au rayon des services apportés au réseau, elle annonce également un renforcement du soutien aux nouveaux adhérents au moment de l’ouverture de leur point de vente. “Beaucoup des candidats qui nous rejoignent aujourd’hui ne sont pas du métier, et ont donc besoin d’un accompagnement renforcé”, constate le directeur général de Point S. Qui espère “franchir cette année un nouveau palier en termes de développement”, en atteignant, dès la fin 2011, les 450 centres sur le territoire.

      60 000 €
      Apport personnel
      8 750 €
      Droit d'entrée
      Voir la fiche
      Enseignes du même secteur
      Demander une
      documentation

      Pour plus d'informations sur POINT S

      Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

      Je suis intéressé par la franchise POINT S
      Consultez l'Indicateur de la Franchise