Fermer
Secteurs / Activités

    Plaines de jeux pour enfants : un leader et de nombreux challengers

    Le leader du secteur est Royal Kids avec à son actifRoyal Kids parc de jeux pour enfants plus d’une soixantaine d’unités en France. L’enseigne a été créée en 2005 en Avignon. Il lui a fallu quatre ans pour peaufiner et valider son concept avant de s’ouvrir à la franchise. Pour rester attractive et s’adapter aux évolutions du marché, la chaîne modernise régulièrement ses équipements et renforce ses animations. L’objectif mis en avant est d’atteindre 75 parcs d’ici la fin 2018. Une expansion à l’international est aussi envisagée.

    A côté de cette réussite indéniable, bien d’autres acteurs du marché ont tenté de se développer. Certains sans succès (Kidzy, Pim Park, Ludiqland). D’autres dans des dimensions réduites, avec une petite dizaine d’unités maximum (Max Aventure, Kizou Aventures, Youpi Parc, L’Ilot Pirate, L’Ile aux Jeux, Goolfy, Recreakid pour n’en citer que quelques-uns). Ce  développement limité ne signifie pas que les centres en question ne sont pas rentables. Mais assurer la pérennité d’une plaine de jeux n’est pas si simple : il faut trouver le bon équilibre entre une offre d’activités variées et attractives (et donc générant un chiffre d’affaires important) et une implantation sur une surface importante sans être surdimensionnée, avec parking, et proche d’agglomérations de 80 000 habitants minimum. Quant à l’investissement initial (hors local) nécessaire, il est de l’ordre de 250 000 à 300 000 euros

    Enseignes du même secteur