Fermer
Secteurs / Activités

    Philippe Gougeon, directeur du concept - Interview du 23 juillet 2008

    Dans un métier où le merchandising prend de plus en plus d’importance, notre modèle avait, par certains aspects, atteint ses limites.

    Vous êtes à l’initiative d’une opération de “lifting” des centres de réparation rapide Midas. Pouvez-vous nous expliquer pourquoi des changements étaient nécessaires ?
    La direction de Midas a mis en place, il y a trois ans, une cellule chargée d’identifier, de tester et de mettre au point les leviers susceptibles de rendre l’enseigne encore plus performante. De cette réflexion est ressortie l’idée que nous devions clarifier l’offre proposée dans nos centres.
    En 32 années d’existence, notre réseau a beaucoup évolué. D’abord spécialiste de l’échappement, activité sur laquelle il a bâti son succès, il s’est diversifié (pneumatiques, climatisation, vidange…) pour répondre aux contraintes du marché. D’où un certain effet d’empilage, conduisant à un manque de lisibilité de notre gamme de prestations. Car la physionomie de nos centres, elle, n’a pas changé. Si bien que dans un métier où le merchandising prend de plus en plus d’importance, notre modèle avait, par certains aspects, atteint ses limites. C’est pourquoi nous avons pris la décision de le faire évoluer.

    On a notamment reproché à vos centres de ne pas correspondre aux critères d’une enseigne moderne. Comment avez-vous choisi d’y remédier ?
    Nous avons donné la priorité au “remodeling” des accueils, tout simplement parce que c’est là que s’établit le premier contact avec nos clients. Un cahier des normes a été établi, concernant l’éclairage, les sols, les murs, avec des standards en termes de propreté et de couleurs. Et du mobilier a été créé pour compléter l’agencement. Il s’agissait de mettre en place quelque chose de simple mais d’élégant. Nous avons aussi souhaité que les accueils soient plus efficaces en terme d’information, avec la création d’une signalétique plus claire, présentant nos prestations sous forme de menus. D’ici 2010, nous passerons probablement un cap supplémentaire, en y installant des écrans plasma dynamiques.
    La seconde étape de la rénovation, concernera les ateliers. Là encore, nous souhaitons jouer sur l’information, la pédagogie. Notre modèle repose sur une conception assez démonstrative de la réparation auto : le client entre dans nos ateliers, où on lui détaille les opérations réalisées sur son véhicule. En réorganisant les postes de travail par spécialité et en les agrémentant d’affiches explicatives, nous comptons gagner à la fois en productivité, en ergonomie et en transparence.

    Ces changements ne risquent-ils pas de peser lourd dans le budget de vos franchisés, voire d’en pénaliser certains ?
    Ce qui les pénaliserait serait, à mon sens, de ne pas évoluer. Il est temps de rompre avec les standards de l’automobile. Cela étant, et même si nous les encourageons dans ce sens, nos franchisés restent libres d’adhérer ou pas à ce nouveau concept. Selon les cas, la remise en état de l’accueil peut nécessiter entre 200 et 1 500 euros d’investissement. Quant au pack mobilier, que nous avons conçu pour s’adapter à quasiment toutes les typologies de centres, il coûte 3 600 euros. Cela reste compétitif. Moyennant quoi, d’ailleurs, 180 de nos centres, dont 120 franchisés, sont déjà aux nouvelles normes. L’opération devrait être terminée à la fin 2008. (Ndlr : le réseau Midas compte 350 unités).
    Les investissements à consentir pour la rénovation des ateliers seront un peu plus lourds, s’étalant de 5 000 euros, a minima, jusqu’à 30 000 euros pour des centres qui voudraient aller plus loin dans les travaux. Cela étant, nous avons mis en place des aides au financement pour accompagner nos partenaires. Et prévu une migration étalée sur 2 ans, à partir de début 2009. Notre réseau a beau être reconnu pour la qualité de ses prestations, nous ne pouvions de toute façon, dans le contexte concurrentiel actuel, faire l’impasse sur de telles évolutions.

    60 000 €
    Apport personnel
    25 000 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    Enseignes du même secteur
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur MIDAS

    Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

    Je suis intéressé par la franchise MIDAS
    Consultez l'Indicateur de la Franchise