Fermer
Secteurs / Activités

    Physiomins : l'enseigne en conflit ouvert avec son licencié à l'international - Brève du 23 janvier 2007

    « Cela ne nous arrange pas vraiment. Mais nous nous sommes retrouvés dans l‘obligation de prendre les choses en main ». Philippe Macaire, président de Laboratoire Médiligne et responsable de l’enseigne Physiomins en France aurait bien encore attendu deux ans avant de s’occuper de l’international. Mais voilà …Pour comprendre la situation, il faut revenir quelques années en arrière.
    Nous sommes fin 2003, Physiomins, concept de soins minceurs fondé par Jean-François Olagnon alors à la tête de l’enseigne, (plus de 100 unités en France en franchise) ne va pas très bien. Une holding formée par 2 fonds (ESLIN et IDPC) et Philippe Macaire, décide de racheter la société « Laboratoire Médiligne », propriétaire et dépositaire de la marque Physiomins dans le monde. Philippe Macaire devient alors président de Laboratoire Médiligne. « Au moment du rachat, il y avait tellement de choses à faire en France que j’ai souhaité avec mes partenaires financiers remettre le développement international à plus tard » explique Philippe Macaire. Jean-François Olagnon souhaitant toujours être de la partie, fonde alors une société – Physiomins International – et passe 2 engagements contractuels avec Laboratoire Mediligne. « Un premier contrat lui donne la licence de marque à l’extérieur de la France. Un deuxième contrat prend la forme d’un partenariat lui permettant de distribuer nos produits à l’international. Les deux contrats ont une durée de 5 ans et ne devaient pas être renouvelés ».
    Bref, Laboratoire Médiligne se concentre sur le développement de l’enseigne en France, pendant que Physiomins International s’occupe du développement à l’export. « Nous avons laissé beaucoup d’indépendance à Physiomins International. Alors cela a vraiment été une surprise lorsque le master franchisé espagnol et le master franchisé belge sont venus se plaindre en juin 2006 » poursuit Philippe Macaire. Selon le président, Laboratoire Médiligne alerte Physiomins International qui ne réagit pas. « Nous avons trouvé le réseau international dans le même état que le réseau français en 2003 au moment du rachat. Après tous les efforts, tous les changements, il était difficile de laisser passer cela ».
    Première étape : les 2 master franchisés attaquent Physiomins International.  Puis après « visiblement » plusieurs tentatives de dialogue, Laboratoire Médiligne résilie purement et simplement les contrats passés avec Physiomins International. « Nous sommes propriétaires de la marque. A ce titre nous devons la défendre. Et puis nous ne pouvons pas laisser les franchisés dans cette situation, ce n’est pas dans notre intérêt ». Avec 2 ans d’avance sur le planning, Laboratoire Médiligne prend désormais en charge le développement de l’international. «Mais attention : uniquement dans les pays où les représentants sont venus directement nous voir, ce qui concerne 22 centres sur la cinquantaine qui doit exister. De toute façon nous ne livrons plus en produits Physiomins International». 
    L’ex-partenaire a, de son côté, attaqué Laboratoire Médiligne à cause de la rupture du contrat. L’affaire est désormais aux mains de la Justice. Premiers dénouements prévus dans 2 mois

    Enseignes du même secteur
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur PHYSIOMINS

    Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

    Je suis intéressé par la franchise PHYSIOMINS
    Consultez l'Indicateur de la Franchise