Fermer
Secteurs / Activités

      Une franchisée RNPC témoigne - Brève du 1 septembre 2014

      Brève
      1 septembre 2014

      Annick Janvier est devenue en 2009 la première franchisée du réseau RNPC. Elle travaille aujourd'hui à développer son activité de rééducation nutritionnelle en Rhône-Alpes.

      Après un BTS de secrétariat de direction, Annick Janvier devient, fin 2003, secrétaire puis visiteuse médicale chez Sanofi-Adventis. “En 2008, raconte-t-elle, il y a eu une restructuration. J’avais envie de changer. J’ai sauté sur l’occasion. J’ai tout de suite pensé à la franchise et me suis rendue à Franchise Expo Paris.”
       

      Première franchisée de l’enseigne

      La candidate s’oriente vers RNPC, un jeune concept de traitement de la surcharge pondérale en liaison avec le monde médical. Elle rencontre Rémy Legrand, son dirigeant et fondateur, et signe son contrat en janvier 2009, devenant la première franchisée de l’enseigne.
      Elle ouvre son agence en mars dans un local de 50 m² en périphérie de Bourg-en-Bresse. “Pour monter mon projet, je me suis entourée de personnes compétentes (gestion d’entreprise, comptabilité, notaire, avocat)”, précise-t-elle.
       

      Obtenir un prêt : une gageure

      La principale difficulté que va rencontrer Annick sera d’obtenir un prêt. Pourtant, elle dispose de plus de 50 % d’apport. Elle démarche quatre établissements. Seul son banquier personnel accepte de l’accompagner.
      La montée en puissance de l’activité sera progressive. “J’ai mis 8 mois pour parvenir au point mort et j’ai pu retrouver mes revenus antérieurs (autour de 4 000 € par mois) dès la seconde année”, se souvient-elle.
      Alors qu’au début elle s’occupe elle-même de tout, Annick embauche, en octobre 2010, une diététicienne-nutritionniste diplômée. Aujourd’hui cette démarche est généralisée dans le réseau.
       

      Développer son agence

      En 2011, elle ouvre une deuxième boutique à Montréal-la-Clause, petite ville de 3 500 habitants de la région, qu’elle s’apprête à revendre afin de se recentrer sur Bourg-en-Bresse. Objectif : acheter les murs de son local et développer son agence. “Même à Bourg nous ne sommes en capacité que de traiter une toute petite partie de la demande, explique-t-elle. Il y a donc largement de quoi faire.”

      20 000 €
      Apport personnel
      31 500 €
      Droit d'entrée
      Voir la fiche
      Enseignes du même secteur
      Demander une
      documentation

      Pour plus d'informations sur RNPC – GROUPE ETHIQUE ET SANTE

      Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

      Je suis intéressé par la franchise RNPC – GROUPE ETHIQUE ET SANTE