Fermer
Secteurs / Activités
    Habillage Mondial Tissus

    Ventes sur Internet : l’Autorité de la concurrence sanctionne sévèrement une tête de réseau

    Brève
    1 décembre 2018

    L’Autorité de la Concurrence (ADLC) vient d’infliger une sanction de 7 millions d’euros à un fabricant pour avoir interdit à ses distributeurs de vendre ses produits sur leurs sites Internet. Une décision qui interpelle tous les secteurs et les réseaux de distribution.

    Autorité de la ConcurrenceLe 24 octobre 2018, l’Autorité de la Concurrence a infligé une sanction de 7 millions d’euros à un fabricant. Motif : avoir empêché ses distributeurs agréés de vendre en ligne sa production destinée aux particuliers.

    Plus précisément, l’Autorité reproche au fabricant d’avoir exigé « une remise en main propre » des marchandises (par le distributeur à l’acheteur final). « En imposant soit un retrait en magasin, soit une livraison en personne au domicile de l’acheteur, (le fabricant) a, de fait, interdit la vente de ses produits à partir des sites Internet de ses distributeurs », explique le gendarme de la concurrence. Or, « cette remise en main propre n’est imposée par aucune réglementation nationale ou européenne ».

    Pour l’ADLC, avec cette contrainte, le fabricant a « retiré tout intérêt à la vente en ligne pour les distributeurs et consommateurs qui n’ont ainsi pas pu pleinement faire jouer la concurrence (…) et bénéficier de prix plus intéressants (jusqu’à 10 % moins chers) ».

    En pratique, les distributeurs étaient ainsi empêchés de vendre ces produits en dehors de leur zone de chalandise physique.

    Les « ventes passives » sur Internet ne peuvent pas être interdites, rappelle l’ADLC

    Ce faisant, la tête de réseau n’a pas respecté le Code de commerce (article L 420-1) ni l’article 101 (paragraphe premier) du traité sur le fonctionnement de l’Union Européenne et s’est livrée à une restriction de concurrence illicite. Plus précisément, à une restriction des « ventes passives » (ventes réalisées sans démarchage particulier simplement à partir d’un site internet existant).

    D’où la sanction financière. L’Autorité de la Concurrence précise qu’elle a par ailleurs ordonné au fabricant de « modifier ses contrats ».

    En revanche, l’Autorité valide « l’interdiction (faite aux mêmes distributeurs) de vendre ces produits sur des plateformes internet tierces », telles que Amazon ou ebay. En raison du degré de technicité et de dangerosité des produits en question.

    Dans son communiqué, l’ADLC indique que cette décision, qui concerne la « distribution sélective sur internet »« a vocation à préciser le cadre applicable en France pour les différents secteurs et produits » (et pas seulement pour le secteur concerné, en l’occurrence la motoculture).

    Certes, des recours sont possibles. Et dans un cas précédent, concernant l’enseigne Bang & Olufsen, la cour d’appel de Paris a réduit considérablement en 2014 la sanction financière de la tête de réseau pour une infraction du même type. Par ailleurs, le réseau sanctionné ici est un réseau de distribution sélective et non de franchise.

    Mais la règle, rappelée par l’ADLC, est claire : les « distributeurs »  – et les franchisés entrent dans cette catégorie – doivent pouvoir, s’ils ont un site marchand, y vendre librement les produits (ou services) du « fabricant » (franchiseur). Même si cela ne signifie pas qu’ils peuvent organiser des « ventes actives » (prospection, etc.) vers les territoires des autres membres du réseau…

    Lire aussi sur le sujet nos articles sur :

    -la franchise et les ventes sur Internet

    -le e-commerce

    -le règlement européen et la franchise 

    A lire également

    • Le réseau de magasins de montagne Sherpa mise sur la vente en ligne
      22 Fév 2019

      Spécialisé depuis 30 ans dans la distribution alimentaire en stations de ski, le réseau coopératif Sherpa a annoncé début février le rachat de la société OffCourses, leader de la livraison de courses à domicile dans ces mêmes stations. Disponible (en saison) dans 60 stations de sports d’hiver des Alpes, OffCourses.net livre chaque samedi à 6… Lire la suite

    • Hyperburo a tenu sa convention
      21 Fév 2019

      Les 5 et 6 février, le groupe Hyperburo SHN a accueilli, au Centre des expositions du Mans, l’ensemble de ses concessionnaires et de ses fournisseurs, à l’occasion de la sixième convention du réseau Hyperburo, qui regroupe une cinquantaine de concessionnaires et annonce un chiffre d’affaires réseaux cumulé de 95 millions d’euros, réalisé à 70 %… Lire la suite

    • La Vie Claire mise sur ses produits à marque propre
      19 Fév 2019

      Faisant le point sur le bilan de La Vie Claire en 2018, Brigitte Brunel-Marmonne, présidente du directoire de l’enseigne, a annoncé, au cours d’une conférence de presse tenue aujourd’hui, que le réseau pionnier de la distribution de produits biologiques avait ouvert 56 points de vente au cours de l’année passée (contre 43 en 2017). Un bilan… Lire la suite

    • Franchise Expo Paris : venez à la rencontre de 500 réseaux qui recrutent
      19 Fév 2019

      La franchise a confirmé son dynamisme en 2018, générant en France, tous secteurs et toutes enseignes confondus, un chiffre d’affaires de 62 milliards d’euros, en progression de 4,1 %. Son attractivité, elle non plus, ne se dément pas : 28 nouvelles enseignes  près de 1 100 nouvelles entreprises franchisées sont ainsi apparues sur le territoire l’année dernière*. Surfant… Lire la suite

    • Restauration : la franchise Copper Branch ouvre un premier restaurant à Brest
      18 Fév 2019

      L’enseigne de restauration rapide « 100% végétale » Copper Branch a ouvert en franchise le 28 janvier dernier un premier restaurant en France, à Brest, avec son premier franchisé français. « De nombreux établissements ouvriront dans les prochains mois », annonce l’enseigne d’origine canadienne, qui prévoit également de s’implanter dans les mois qui viennent à Angers, Nice et Boulogne-Billancourt. Le premier… Lire la suite

    A lire également sur ce thème

    FINANCEMENT BAN FM 2019