Fermer
Secteurs / Activités

    Concédant, concessionnaire : qui est responsable en cas de défaillance ?

    Dernière mise à jour le 8 juillet 2019

    Concessionnaire indélicat dénoncé sur un forum spécialisé dans la véranda depuis janvier 2018 : acompte versé par les clients au concessionnaire qui ne passe pas la commande au fabricant ou très tardivement. Le concédant a rompu le contrat en mars 2019, mais pendant toute l’année 2018 jusqu’à fin mars 2019, il a continué à diriger les consommateurs vers ce concessionnaire. Résultat, une dizaine de clients ont versé des acomptes pour un total de 150.000 € et déposé plainte auprès du Procureur de la République contre le concessionnaire.

    Le concédant peut-il être mis en cause ?

    Par zanino maude, le 8 juillet 2019

    Réponse de Maître Martin LE PECHON
    Avocat, cabinet Le Pechon

    Bonjour,

    Je comprends à la lecture de votre mail que vous vous interrogez sur la responsabilité de la tête de réseau (en l’occurrence, un concédant) en cas de manquement commis par l’un de ses affiliés dans l’exécution des contrats que ce dernier a conclus avec ses clients.

    Plus concrètement, il s’agit de savoir si en dirigeant des clients vers un concessionnaire qui se révèle défaillant, le concédant commet une faute.

    Pour répondre à cette question, il convient de repartir d’un postulat essentiel en matière de réseaux de franchise et assimilés (dont fait partie la concession).

    Même si le réseau est construit sur un socle de valeurs, de produits, de signes distinctifs et de méthodes communes, il est composé d’entreprises indépendantes qui ne se confondent pas avec leur tête de réseau.

    Ainsi, lorsqu’un franchisé ou un concessionnaire commet une faute vis-à-vis de son client, il n’engage pas la responsabilité dudit franchiseur ou dudit concédant.

    Dans le cas que vous me décrivez, je note que le concessionnaire critiqué a fait partie du réseau auquel vous faites référence jusqu’en mars 2019 et que jusqu’à cette période, le concédant a dirigé vers lui des clients.

    Cela n’a rien d’anormal, bien au contraire.

    En effet, la tête de réseau peut parfaitement diriger vers le concessionnaire local les clients qui souhaiteraient avoir recours aux produits et services du réseau.

    Si, ensuite, le concessionnaire commet une faute dans l’exercice des contrats qu’il conclut avec sa clientèle, seule sa responsabilité doit être engagée, le concédant n’étant pas lui-même le cocontractant du client.

    Le fait que le contrat de concession ait ensuite été rompu ne caractérise en rien une faute du concédant.

    Sachez toutefois que dans certains cas, la faute commise par le concessionnaire peut être étendue au concédant.

    Ces cas sont très limités (publicité trompeuse commise par le concédant; renvoi délibéré des clients vers un affilié que la tête de réseau sait en état de cessation de paiement; diffusion d’un savoir-faire lui même illicite  …)

    Cependant et au vu des éléments que vous me transmettez, je ne vois a priori pas de raison d’imputer une responsabilité au concédant.

    Bien cordialement.

    Voir la fiche

    Lire d'autres questions posées a nos experts :

    Comment obtenir un contrat de franchise type ?
    Postée le : 18 juillet 2019
    Bonjour, Le contrat de franchise un document interne au franchiseur qui évolue sans cesse avec le temps. Pour l’obtenir vous devez faire acte de candidature…
    Comment me renseigner sur la franchise Couscous Party ?
    Postée le : 15 juillet 2019
    Bonjour Fathia, La franchise Couscous Party s’est spécialisée dans la fabrication et la vente de couscous sur les marchés, les salons, lors de soirées chez…
    Concédant, concessionnaire : qui est responsable en cas de défaillance ?
    Postée le : 8 juillet 2019
    Bonjour, Je comprends à la lecture de votre mail que vous vous interrogez sur la responsabilité de la tête de réseau (en l’occurrence, un concédant)…
    Franchise gratuite dans l’hôtellerie : laquelle choisir ?
    Postée le : 5 juillet 2019
    Bonjour, Je n’ai pas connaissance de franchise d’hôtellerie “gratuite” mais certaines enseignes réclament des droits d’entrée relativement réduits ; je ne saurais trop vous déconseiller…
    Franchiseur ou franchisé : qui doit faire l’étude de marché ?
    Postée le : 4 juillet 2019
    Chère Madame, La Loi impose au franchiseur de remettre au futur franchisé une “présentation de l’état du marché national et du marché local”, et non…