Fermer
Secteurs / Activités

    Franchise internationale : juridiction et lois applicables

    Dernière mise à jour le 7 mars 2019

    Actuellement en négociation avec une franchise international, j’ai reçu récemment un contrat concernant les lois applicables en cas de litige : dans mon contrat actuel, il est stipulé que en cas de conflit, nous pouvons faire appel à l’instance du pays du defendeur (exemple:j’attaque en justice le franchiseur, il faudra faire appel à la juridiction et les lois du pays du franchiseur, et vice versa). La franchise ne veut pas changer cette partie car en faisant appel qu’a la juridiction française ainsi que les lois applicables françaises, la situation serait en sa defaveur. Que faire ?

    Par myko, le 7 mars 2019

    Réponse de Maître Jean-Baptiste GOUACHE
    Avocat, spécialiste du droit de la franchise. Cabinet Gouache Avocats.

    Monsieur,

    En présence d’un contrat international, il est tout à fait possible de prévoir une clause désignant le droit applicable ainsi que la juridiction compétente. Si les parties ne prévoient pas de stipulation contractuelle spécifique, les règlements européens tels que Bruxelles I bis du 12 décembre 2012 portant sur la juridiction compétente en matière civile et commerciale et Rome I du 17 juin 2008 désignant la loi applicable pour les obligations contractuelles seront applicables. Ces règlements définissent, en l’absence de choix opérés par les parties dans le contrat, le droit applicable ainsi que la juridiction compétente.

    Plus particulièrement, en matière de franchise et de contrats de distribution, le droit applicable serait alors, en l’absence de stipulation contractuelle, le droit du pays où le distributeur a sa résidence habituelle c’est-à-dire le lieu où réside la partie qui fournit la prestation caractéristique du contrat. Quant à la juridiction compétente, il s’agit du tribunal du lieu de distribution des produits.

    En tout état de cause, lorsqu’une décision est rendue selon un droit défini, par la juridiction de ce pays, et que cette décision doit être exécutée dans un autre pays, il est nécessaire d’obtenir l’exéquatur afin de pouvoir procéder à l’exécution forcée dans cet autre pays. Il s’agit d’une procédure à suivre devant les tribunaux du pays du lieu d’exécution de la décision.

    Nous vous recommandons de vous entendre sur ces points avec le franchiseur en déterminant un seul droit applicable et une seule juridiction compétente. Il convient par ailleurs qu’il y ait une cohérence entre les deux : les juridictions désignées doivent être en mesure de se prononcer au regard du droit applicable au contrat.

    Cordialement,

    Jean Baptiste Gouache,
    Avocat à la Cour,
    Membre du collège des experts de la Fédération Française de la Franchise.

    www.gouache.fr

    Voir la fiche

    Lire d'autres questions posées a nos experts :

    Infos sur la franchise Marché aux Affaires
    Postée le : 17 février 2020
    Bonjour, Vous envisagez de créer une franchise Marché aux Affaires. Cette enseigne, développée en franchise depuis 2009, s’est spécialisé dans le discount de produits d’équipement…
    Annuaire des franchises pour céder un fonds de commerce
    Postée le : 8 février 2020
    Bonjour Stéphane, Vous souhaitez céder vos fonds de commerce en Corse à un franchiseur. Le mieux serait de contacter directement les responsables développement des enseignes…
    Ouvrir une franchise de fast food au Maroc
    Postée le : 7 février 2020
    Bonjour Sara, Vous cherchez une franchise de fast food à ouvrir au Maroc, au sein de votre station-service. En France, plusieurs enseignes de restauration rapide…
    Redevance publicitaire : doit-elle être justifiée par le franchiseur ?
    Postée le : 31 janvier 2020
    Bonjour,  La redevance publicitaire amène très régulièrement des incompréhensions et des litiges au sein des réseaux de franchise.  En substance, il faut savoir que la…
    Passage de contrat de franchise à concession
    Postée le : 30 janvier 2020
    Bonjour Pascal, Votre contrat, qui a une durée déterminée et ferme, ne peut être modifié ni s’arrêter avant la fin de la période conventionnelle qu’avec…