Fermer
Secteurs / Activités
    LAFORET HABILLAGE 2019

    Pacte d’associé non conforme au DIP : quels sont mes recours ?

    Dernière mise à jour le 29 novembre 2018

    Bonjour,

    En mars 2018 j’ai signé un DIP puis une lettre de réservation avec un franchiseur en France. En toute transparence, le franchiseur m’avait informé de la prise d’une action/part dans le capital social de mon entreprise. Règle que j’avais accepté puisque dans l’esprit comme dans le texte du DIP l’objectif était de m’accompagner financièrement en cas de difficulté financière. Au moment de signer le pacte d’associé en octobre, celui n’est pas conforme au DIP et à ce jour le franchiseur ne modifiera pas son pacte qu’il impose à tous les franchisés.

    Quels types de recours possible ? SVP

    Par Vincent, le 29 novembre 2018

    Réponse de Maître Olivier DESCHAMPS
    Avocat spécialisé, auteur de nombreux contrats de franchise.Cabinet LinkeA.

    Votre question nous permet de rappeler quelques principes.

    DIP = information du candidat, qui ne se retrouve pas engagé par la signature d’un contrat de franchise. Cette information doit être remise au moins 20 jours avant la signature du contrat ou la remise d’une somme d’argent.

    Avez-vous accompagné la signature de votre « lettre de réservation » du paiement d’une somme (généralement 50 % du droit d’entrée) ? Si oui, aviez-vous reçu le DIP 20 jours avant ? A défaut, vous disposez de sérieux arguments pour obtenir le remboursement de la somme payée.

    Vous faites référence à un « pacte d’associé » en précisant qu’il n’est pas conforme au DIP. Je doute que ce pacte ait été intégralement annexé au DIP. Si tel a été le cas et si le franchiseur a modifié son texte de façon substantielle avant sa signature, là encore vous disposez d’arguments pour ne pas signer ce qui ne vous convient pas … mais aussi pour obtenir le remboursement des sommes payées.

    Vous noterez que je n’ai fait référence qu’au remboursement des sommes que vous avez pu verser. Il serait à mon sens illusoire d’imaginer obtenir des dommages et intérêts pour réparer votre préjudice (temps consacré à l’étude, à la recherche d’un local, …), sauf à démonter une intention délibérée de nuire de la part du franchiseur.

    Cordialement.

    Voir la fiche

    Lire d'autres questions posées a nos experts :

    Franchise en Espagne
    Postée le : 15 février 2011
    Cher Monsieur, Ce type de question doit être résolu par un avocat espagnol, pour éviter tout risque. Je vous suggère de contacter Maître Ignacio Alonso…
    Conseils et tarifs
    Postée le : 7 mars 2008
    Bonjour Constance, Il m’est difficile de donner les tarifs d’un avocat en général car ils sont variables suivant les cabinets, la taille des documents étudiés et la…
    Commission-affiliation
    Postée le : 18 octobre 2004
    Réponse de Franchise Magazine Vous pouvez consulter notre numéro 178 (daté octobre/novembre 2003). Et plus particulièrement l’article de Luc Cardet, pages 92 à 94, intitulé…
    Paiement des royalties en franchise
    Postée le : 25 janvier 2018
    Bonjour, Nous comprenons, à l’énoncé de votre question, que le franchisé vend en son nom et pour son compte mais que le franchiseur dispose, quant…
    Commission
    Postée le : 23 avril 2008
    Les commissions d’indications ne sont pas interdites, mais nécessitent une inscription préalable du bénéficiaire au Centre de formalités des entreprises (CFE) avec cotisations sociales d’indépendant…