Fermer
Secteurs / Activités

    Pratiquez-vous l’autocontrôle dans votre réseau ?

    Tribune publiée le 24 mars 2021 par Quentin TIBURCE
    En savoir plus sur l'auteur

    L’autocontrôle est une pratique qui peut avoir de nombreuses vertus au sein de votre réseau de franchise. En incitant les franchisés à prendre du recul sur leurs propres pratiques, l’autocontrôle vous permet de maintenir un niveau de qualité élevé dans votre réseau. Et d’impliquer davantage vos franchisés. Une habitude que certains réseaux ont décidé de généraliser à l’aide d’outils et de process bien établis. Voici une explication des bienfaits que vous pouvez tirer de la mise en place d’un outil d’autocontrôle dans votre réseau.

    Quentin Tiburce, dirigeant France de CompliantiaPar Quentin Tiburce, dirigeant France de Compliantia

    Détecter les défaillances au plus près du terrain

    Le premier bénéfice de l’autocontrôle est de détecter les défaillances le plus tôt possible et de les corriger rapidement. Le contrôle est réalisé par celui qui agit sur le terrain. S’il détecte une anomalie, un dysfonctionnement, une défaillance, le franchisé va chercher à en comprendre la cause. Quelle procédure est-elle mal appliquée ? A-t-elle été mal comprise par les équipes ? Y a-t-il un besoin de formation ?

    L’intérêt de l’autocontrôle est d’autant plus fort en période de restriction sanitaire. Dans certains réseaux, l’absence de visite de l’animateur de réseau se fait ressentir. C’est le cas de Amorino qui a souhaité généraliser une pratique utilisée spontanément par certains franchisés« Pour compenser l’absence de contrôle des animateurs sur le terrain, nous avons souhaité apporter une solution nouvelle à nos franchisés pour qu’ils aient un suivi de leurs pratiques et gardent un niveau de qualité optimal. », explique Mattéo Moretti, responsable du service des opérations chez Amorino.

    Responsabiliser et impliquer davantage les franchisés

    Le deuxième bénéfice de l’autocontrôle est la responsabilisation et l’implication des franchisés qui la pratiquent. En effet, le franchisé juge par lui-même de la qualité du travail dans son point de vente et du bon respect des procédures. Le cas échéant, une anomalie sera corrigée plus naturellement que si elle détectée par la tête de réseau.   Plutôt que d’avoir l’impression d’être « surveillé », le franchisé valorise la confiance que la tête de réseau lui porte. Cette plus grande autonomie met en valeur son professionnalisme.

    Chez Amorino : « L’autocontrôle ne remplace pas les audits de l’animateur. Mais il permet aux franchisés de se préparer et d’obtenir de meilleurs résultats.  Il permet aussi aux équipes du point de vente de réfléchir à comment s’améliorer. »

    Répondre à un besoin d’accompagnement personnalisé des franchisés

    Enfin, troisième avantage, l’outil d’autocontrôle sert de base à des échanges constructifs avec l’animateur de réseau, en prenant en compte chaque situation comme étant spécifique. La solution utilisée par Amorino permet aux franchisés de générer des formulaires de suivi qualité de manière personnalisée. « Chaque franchisé ou responsable de boutique peut s’approprier l’outil à son niveau. La solution digitale proposée par Compliantia offre nettement plus de possibilités d’analyse qu’un simple rapport papier ou excel », poursuit la tête de réseau.  Ainsi, ceux qui pilotent plusieurs points de vente peuvent avoir un suivi précis de la situation de chaque site.

    Les résultats des autocontrôles servent de base à un travail d’amélioration mené avec l’animateur de réseau, à la demande du franchisé« Cet outil est un moyen de répondre aux besoins d’accompagnement de nos franchisés et de soutenir leur activité. Il peut nous amener à prendre des décisions conjointement, comme le suivi de formations par exemple. Nous cherchons à aller le plus loin possible pour les aider. » conclut Matteo Maretti.