CORIOLIS TELECOM HABILLAGE 2017

Animation : le franchiseur à vos côtés

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page

Animation : le franchiseur à vos côtés

Dernière mise à jour le 1 mars 2017

Le savoir-faire d’un franchiseur se mesure aussi à l’aune des moyens qu’il met en place pour animer son réseau, soutenir la performance de ses partenaires et leur prêter main-forte en cas de difficultés.

Mesurer les compétences du franchiseur en matière d'assistance

Assistance en franchiseMesurer la valeur d’un franchiseur, c’est évidemment s’assurer de la pertinence et de l’originalité de son concept. Mais pas seulement. C’est aussi évaluer ses qualités en tant que manager de chaîne, autrement dit les efforts qu’il déploie au quotidien pour accompagner, soutenir et motiver ses franchisés (concessionnaires, affiliés ou coopérateurs…).

Or, si la santé financière de la tête de réseau se jauge assez aisément à partir des données figurant dans le DIP (Document d’information précontractuelle) ; si celle de ses partenaires déjà installés se calcule, sinon s’estime, sur la base de ratios relativement accessibles, ses compétences en matière d’assistance et d’animation sont plus délicates à apprécier.

Il reste qu’un certains nombres d’indicateurs peuvent permettre au candidat de se faire une opinion assez juste à ce sujet. “L’historique du réseau, le nombre de fermetures de points de vente inscrit dans le DIP, l’organigramme de l’entreprise, le nombre d’animateurs qu’elle emploie, le discours des franchisés rencontrés”, cite notamment Laurent Delafontaine, consultant spécialisé (cabinet Axe Réseaux), membre du Collège des experts de la Fédération française de la franchise. Ajoutons-y le rythme des visites à chacun des partenaires, l’existence d’événements réguliers type conventions ou commissions, la présence de l’enseigne sur Internet et les réseaux sociaux, le budget qu’elle consacre à la publicité… Ou encore la formation continue qu’elle propose à ses adhérents tout au long de leur contrat.

“Il semble évident que dans une notion de partenariat, d’exploitation commune d’une enseigne, d’investissements partagés… le franchiseur aura intérêt à former au mieux ses partenaires afin de les rendre performants dans l’exploitation du concept, mais aussi à leur prêter aide et assistance ponctuelle en cas de difficultés”, note Laurent Delafontaine. S’appuyant sur cette “évidence”, Franchise Magazine a mené l’enquête auprès de 363 têtes de réseaux. Leurs réponses confirment le rôle important que la plupart attribuent de fait à l’accompagnement de leur réseau.

CORIOLIS BAN 17
TOP FRANCHISE REC 2017
Financez votre projet