Fermer
Secteurs / Activités

    Qu’est-ce qu’un bon dossier de financement professionnel ?

    Tribune publiée le 9 octobre 2020 par Benoit FOUGERAIS
    En savoir plus sur l'auteur

    Le financement est le point-clé de la réussite de votre projet de franchise. Et pourtant c’est l’étape dans laquelle les entrepreneurs se sentent le plus incertains. Comment être sûr de répondre à toutes les exigences des banques ?  Maitriser les étapes de la constitution du dossier vous permettra de mettre toutes les chances de votre côté. 

    Benoît Fougerais, Directeur général et co-fondateur de PR€T PRO

    Par Benoit Fougerais, Directeur général et co-fondateur de PR€T PRO

    Un dossier de demande de financement mal préparé représente l’échec assuré. Surtout en temps de crise où les banques augmentent leurs exigences et n’acceptent aucun point faible. Le rôle de la banque est d’évaluer le risque qu’elle prend en finançant un dossier. Et plus le risque estimé est faible, plus les chances d’obtenir un accord seront grandes et meilleures seront les conditions.  Quelques conseils avisés vous permettront d’augmenter vos chances de réussite.

    Travailler les points clés du dossier

    Pour s’assurer que votre projet de franchise est viable, la banque va se montrer très attentive à certains éléments de votre dossier de financement.

    • Votre apport personnel :  Un apport trop faible sera considéré comme un point bloquant pour les banques. Si c’est votre cas, sachez que des solutions existent pour augmenter la part de fonds propres dans un dossier de financement. Vous pouvez faire appel à des solutions de financement hors bancaires qui permettent de sortir certains postes du crédit bancaire et de le diminuer d’autant. C’est le cas du leasing pour le financement de biens tangibles : outillage professionnel, biens d’équipement professionnels, véhicules…
    • Le niveau du prévisionnel : avec la crise sanitaire, les dossiers présentés dans les domaines très impactés par la crise (hôtellerie, restauration…) vont être regardés avec attention. Prendre en compte les effets des gestes barrière dans son prévisionnel est indispensable en prévoyant, en moyenne, 30% de moins sur le CA ; Le porteur de projet a intérêt à bien l’indiquer dans son dossier, de façon à montrer à la banque qu’il a pris en considération les effets du contexte actuel.

    Soigner la présentation du dossier

    Devenir-Franchise-Convaincre-BanquierAu-delà des éléments chiffrés, votre dossier doit comporter certains éléments indispensables : mise en avant du réseau de franchise, étude de marché et présentation du porteur de projet. Il est essentiel de bien présenter ces parties.

    En tant que futur franchisé, vous rejoignez une histoire qui a débuté avant vous. Vous devez vous appuyer sur les éléments de présentation de la tête de réseau pour valoriser les réussites existantes au sien du réseau.

    L’expérience du porteur et le sens donné à son projet sont deux éléments fondamentaux de la présentation du projet.  Le dossier doit certes présenter un montage financier équilibré et bien documenté. Mais il doit aussi valoriser la personnalité de l’entrepreneur. Le banquier va chercher à vous connaitre, à comprendre votre parcours, votre formation, vos expériences passées et les raisons qui vous poussent dans votre projet. Vous aurez également la possibilité d’appuyer sur ces aspects-là en rdv bancaire. Sachez que tout ce qui concoure à valoriser votre histoire personnelle de façon très personnelle et authentique sera perçu comme un point fort.

    L’étude de marché, de même, est une étape-clé du dossier. Elle peut être réalisée par vous-même, ou par de vrais professionnels. Ils sauront garder un regard extérieur et seront une garantie complémentaire que votre dossier tient la route.

    D’une façon générale, pour constituer un dossier de qualité, mieux vaut vous faire accompagner. Les professionnels de la franchise (consultant, expert-comptable, cabinet d’étude, courtiers…) peuvent vous apporter le recul nécessaire pour vous rendre compte de vos points faibles et renforcer certains éléments du dossier.  Par exemple, l’expert-comptable vous aidera à réunir les informations importantes pour bâtir votre prévisionnel d’activité et votre business plan.

    Les banques ont toutes des exigences différentes et celles-ci peuvent évoluer dans le temps. Vous appuyer sur des experts qui connaissent ces mécanismes et une source de sérénité et permet d’augmenter vos chances de réussite.