Fermer
Secteurs / Activités

    Un nouveau dispositif d’aide pour les jeunes franchisés : le Prêt d’Honneur Renfort

    Tribune publiée le 17 mars 2021 par Stéphanie PIZZUTTI
    En savoir plus sur l'auteur

    L’obtention d’un Prêt d’Honneur Renfort est une aide précieuse pour les jeunes entrepreneurs, souligne l’auteur, expert-comptable. Qui détaille les conditions d’accès à ce nouveau dispositif lancé le 1er mars 2021.

    Stéphanie Pizzutti, expert-comptable, FiducialPar Stéphanie Pizzutti, Expert-comptable, Fiducial

    Dans le cadre du Plan de Relance mis en place par le gouvernement, la Bpifrance a lancé ce 1er mars un nouveau dispositif, qui s’inscrit dans la suite du prêt d’honneur Solidaire et du prêt d’honneur Création-Reprise.

    Il s’agit du prêt d’honneur Renfort.

    A ne pas confondre avec le prêt participatif mis en place par le gouvernement au mois de mars, qui sera distribué par le réseau bancaire. Sa durée sera de 8 ans avec un différé d’amortissement de 4 ans et un taux d’intérêt compris entre 4 et 5 % pour les PME.

    Cette initiative de Bpifrance est de nouveau en partenariat avec les réseaux Initiative France, France Active, Réseau Entreprendre et l’Adie.

    Lors d’un projet de création ou de reprise, beaucoup de franchiseurs préconisent de monter un dossier avec ces réseaux afin de renforcer leurs fonds propres. C’est également un atout considérable et un effet de levier significatif pour l’obtention d’un financement bancaire complémentaire.

    L’objectif :

    Dans le contexte de crise sanitaire que nous connaissons depuis bientôt un an, de nombreuses entreprises ont été mises à mal. Et notamment les jeunes entreprises.

    Ces entreprises, plus fragiles du fait d’un point d’équilibre à atteindre dans les 3 premières années de leur existence, ont subi de plein fouet le ralentissement d’activité lié à la crise. L’atteinte de leurs prévisions de chiffre d’affaires et par conséquent de leur équilibre financier s’en est donc retrouvé modifié voire même retardé.

    L’objectif de ce prêt est de permettre à ces entreprises récentes de renforcer leurs fonds propres. Elles pourront ainsi faire face à leurs difficultés de financement conjoncturelles, en sécurisant les ressources nécessaires au développement de leur activité.

    Les conditions d’éligibilité :

    Pour prétendre à ce prêt d’honneur Renfort, un certain nombre de conditions doivent être remplies tant au niveau du chef d’entreprise que de l’entreprise elle-même.

    Critères concernant l’entrepreneur :

    • L’entrepreneur doit être une personne physique résidant fiscalement en France.
    • Il doit être le représentant légal actionnaire ou alors être actionnaire majoritaire de l’entreprise.
    • L’entrepreneur ne doit pas être inscrit au FICP (Fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers).
    • Il doit avoir bénéficié d’un financement ou d’une garantie par un des réseaux du financement de la création d’entreprise (prêt d’honneur, garantie France Active, microcrédit Adie, prêt Resistance, prêt Résilience) entre le 01/01/2016 et le 31/12/2020 révolu.

    Critères concernant l’entreprise :

    • Le prêt s’adresse à tout type de société de capitaux : SARL, EURL, SAS, SASU, SA.
    • L’entreprise doit avoir été créée avant le 01/03/2020 et avoir moins de 5 ans
    • Elle doit être financièrement saine. Elle ne doit pas être ou susceptible d’être l’objet d’une procédure collective d’insolvabilité
    • L’entreprise doit être à jour de ses obligations fiscales et sociales

    Les exclusions :

    Il est important de noter que les entreprises individuelles sont exclues de ce dispositif.

    Les entreprises exerçant leur activité dans les secteurs comme l’exportation, l’agriculture, la pêche et l’aquaculture, la promotion et la location immobilière et l’intermédiation financière, ne sont également pas éligibles.

    Et enfin, les entreprises faisant l’objet d’une procédure collective ne peuvent solliciter le prêt d’honneur Renfort.

    Les modalités du prêt :

    Conseils-DevenirFranchise-BusinessPlanLe prêt d’honneur Renfort est un prêt à taux zéro.

    Son montant peut aller jusqu’à 30 000 € avec un minimum de 1 000 €.

    La durée du prêt sera de 7 ans maximum avec un différé de remboursement modulable pouvant aller jusqu’à 24 mois.

    Aucune caution, ni garantie ne sera demandée et aucun frais de dossier ne sera appliqué.

    Toutefois, un cofinancement bancaire ou assimilé d’un montant au moins égal au prêt d’honneur Renfort sera exigé.

    Ce cofinancement peut avoir été obtenu à compter du 01/03/2020. Il est l’une des conditions suspensives à l’octroi du prêt d’honneur Renfort.

    Les démarches à suivre :

    La demande doit être faite auprès d’un des réseaux partenaires :

    Notre conseil d’Expert :

    L’obtention d’un tel prêt est une aide précieuse pour les jeunes entrepreneurs.

    Nombreux sont ceux qui ont créé leur société avec un Fonds de Roulement (FR) insuffisant pour faire face au Besoin en Fonds de Roulement (BFR). Ce déséquilibre engendre ainsi une dégradation de la trésorerie, obligeant l’entreprise à recourir à des financements bancaires à court terme dont le paiement des intérêts grève la marge.

    La crise sanitaire n’a fait qu’accroitre cette fragilité. En effet, malgré les aides mises en place par le gouvernement, toutes les charges fixes n’ont pas toujours pu être couvertes. Les franchisés ont dû se servir du FR pour couvrir les dépenses restantes.

    Mais, il va falloir le reconstituer !

    Ce prêt d’honneur Renfort va donc permettre à l’entrepreneur de renforcer le FR de son entreprise afin de financer le BFR. Ce qui permettra d’éviter une dégradation trop importante de la trésorerie, voire une situation de cessation de paiement.

    De plus, il crédibilise l’entreprise et a un effet de levier significatif pour l’obtention éventuelle d’un financement bancaire complémentaire.

    Pour les entrepreneurs, le prêt d’honneur Renfort présente donc trois intérêts majeurs :

    • Le renforcement des fonds propres de l’entreprise ;
    • Sa « gratuité », dans la mesure où il n’y a pas d’intérêts
    • L’absence de garantie personnelle à fournir, contrairement aux autres prêts

    Enfin, il permet de bénéficier de l’accompagnement de l’organisme qui l’accorde, aussi bien pendant la phase de démarrage que dans le développement de son activité.

    Deux avantages non négligeables pour la réussite de l’entreprise !