Fermer
Secteurs / Activités

      Arnaud Guérin, Co-directeur de la franchise Cash Express - Interview du 31 mars 2017

      Nous avons bon espoir d’atteindre 130 à 135 magasins Cash Express franchisés d’ici la fin de l’année.

      Vous présentez Cash Express comme l’une des franchises les plus populaires et les plus performantes de France. Avec quels arguments ?
      Notre concept se situe à la croisée des deux aspirations principales du moment, les économies et l’écologie, tout en s’appuyant sur une pratique de plus en plus ancrée dans l’air du temps, celle de l’achat d’occasion. C’est en ce sens qu’elle est populaire. Quant à notre performance, elle se mesure en chiffre d’affaires – 87 millions d’euros pour le réseau en 2016, en augmentation de 5 % par rapport à 2015 – mais surtout en termes de rentabilité. Nous nous situons parmi les mieux-disant à cet égard, avec un retour sur investissement qui se réalise en général au bout de 3 ans et régulièrement au bout de 2, et des franchisés-gérants en capacité de se rémunérer dès leurs premières semaines d’activité. Un phénomène qui se vérifie encore plus avec notre format de proximité.

      A quels terrains destinez-vous ce format de proximité ? Et à quel profil de franchisés ?
      Ce format de proximité – 80 m² environ, contre 300 à 400 m² pour un point de vente classique – cible deux terrains distincts. D’abord le cœur de grosses agglomérations, telles Lyon ou Paris. Ensuite, les centres de villes plus petites et moins attractives voire réputées difficiles, mais très porteuses pour notre concept, comme Fécamp ou Vernon où nous nous sommes installés récemment. A ce jour, 35 des 117 Cash Express sont des points de vente de proximité et leur nombre est appelé à grandir. D’autant que le concept, avec un droit d’entrée ramené à 15 000 € et un investissement global, hors pas-de-porte, compris entre 150 000 et 200 000 €, peut toucher une cible encore plus large de candidats à la franchise.

      Comment entretenez-vous l’attractivité de votre enseigne ?
      Nous venons de mettre en place un outil très important dans cette optique : la e-reservation. Le stock de nos magasins était déjà visible en ligne, dorénavant les clients peuvent réserver leur produit et venir le chercher en boutique jusqu’au lendemain soir. Nous lançons aussi une assurance casse sur les appareils nomades, smartphones, tablettes et ordinateurs portables. Avec ceux déjà éprouvés – dont une garantie de 6 mois minimum, avec extension possible – ces outils nous confèrent une vraie légitimité sur le multimédia, famille qui pèse le plus lourd dans notre chiffre d’affaires. Et viennent renforcer notre stratégie consistant à proposer sur le marché de l’occasion, des services dignes de celui du neuf.

      Qu’est-ce qui, finalement, distingue aujourd’hui Cash Express de ses concurrents de l’achat-vente ?
      Nous estimons avoir su garder l’équilibre entre la nécessité de rester populaire et celle d’attirer une nouvelle typologie de clientèle. Nous continuons à proposer une offre assez large et à prix variés, mais dans des magasins au niveau de présentation très qualitatif, ce qui nous place finalement à mi-chemin entre le positionnement très économiques d’une partie de notre concurrence, et les ambitions premium de l’autre. C’est ce compromis qui fait aujourd’hui notre différence, et je pense notre force.

       

      50 000 €
      Apport personnel
      15 000 €
      Droit d'entrée
      Voir la fiche
      Enseignes du même secteur
      Demander une
      documentation

      Pour plus d'informations sur CASH EXPRESS

      Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

      Je suis intéressé par la franchise CASH EXPRESS
      Consultez l'Indicateur de la Franchise