Fermer
Secteurs / Activités

      Bâtiment, rénovation : des activités de niche émergent

      Actu secteurs
      29 janvier 2015

      Dans le secteur de la rénovation de l’habitat, des activités pointues comme l’isolation, le chauffage ou l’entretien des stores ont fait mieux l’an passé que la fenêtre ou la véranda. Jardineries et fleuristes guettent eux l’embellie.

      La fenêtre ouvre moins

      La tendance observée depuis 2011 se confirme : après une décennie de croissance, les acteurs de la vente et pose de fenêtres ferment désormais davantage qu’ils n’ouvrent. Certes dans des proportions raisonnables, compte-tenu de la taille de leurs réseaux respectifs, mais le mouvement traduit tout de même un tassement du marché.

      D’ailleurs, sur la petite vingtaine d’enseignes françaises spécialisées, seules cinq annonçaient fin 2014 des projets de développement en concession pour 2015. Parmi elles, les leaders Tryba, qui espère ajouter à ses 250 points de vente une dizaine d'unités supplémentaires cette année ; Art et Fenêtres (200 concessions ouvertes et 10 souhaitées en 2015) et Grosfillex (110 à ce jour, 10 de plus espérées cette année). Lorenove (52 concessions) vise pour sa part 10 ouvertures et Isofrance fenêtres 15.

      Belle dynamique dans l'isolation thermique

      Une croissance nette est en revanche à l’œuvre sur le créneau, plus large, de l’isolation thermique de l’habitat (façades, toitures, combles…). Les jeunes Isocomble (17 franchises dont 15 ouvertes en 2014), France Soufflage Isolation (18) et Bis Rénovation (5), en particulier, y enregistrent de beaux démarrages en franchise.

      De protection contre le froid il est également question, mais sous un autre angle, du côté des réseaux de distribution de cheminées, poêles et inserts Aasgard et Turbo Fonte qui, eux  aussi, ont ces temps-ci le vent en poupe.

      Les activités de niche ont la cote

      Parmi les belles performances enregistrées sur 2014, soulignons celles de quelques acteurs qui, sur des marchés de niche, poursuivent depuis plusieurs années un parcours sans faute. Le plus dynamique d’entre eux a l’an passé été Repar’stores. Grâce à 28 inaugurations (l’enseigne est l’une de celles ayant le plus ouvert en franchise, tous secteurs confondus, sur l’exercice), le spécialiste en entretien et motorisation des stores et volets roulants a atteint 83 unités franchisées en fin d'année.

      Belle progression, aussi, d’Irrijardin qui, à la faveur de 12 créations, est passé de 58 à 70 points de vente franchisés. Le concept dédié à la piscine (65 % de son chiffre d’affaires), à l’arrosage (20 %) et au spa (15 %) a d’ailleurs présenté il y a quelques mois une identité visuelle et un concept magasin repensés pour accompagner plus efficacement son expansion.

      La crise, enfin, n’a pas le moins du monde contrarié la croissance zélée du designer d’allées et de terrasses Daniel Moquet. Celui-ci a passé en 2014 la barre des 100 unités au total en France, dont 90 en franchise, et regarde désormais au-delà de nos frontières, vers la Belgique notamment.

      Jardineries et fleuristes attendent l'embellie

      Les jardineries n’ont, la saison passée, guère été à la fête. Mais c’est du côté des fleuristes que le plus de pétales sont tombés. Pas chez Carrément Fleurs, qui bénéficie de son statut de jeune chaîne et d’un modèle light de licence de marque. Pas non plus au Jardin des Fleurs qui, en dépit de quelques sorties de réseau encore, est entré pour de bon en phase de renouveau, de “retournement” même.

      C’est en fait au sein du Groupe Monceau Fleurs que les “pertes” ont été les plus lourdes. Confronté à de nombreux départs, faute de rentabilité, Happy a perdu une trentaine d’unités depuis 2011, dont 8 l’année dernière. De 158 il y a trois ans, Monceau Fleurs est pour sa part passé à 135 franchises. Rapid’Flore, la plus touchée, tombée elle de 200 à l’époque à 120 aujourd’hui. De nouvelles directions ont toutefois été nommées à la tête des trois chaînes fin 2014. Avec pour mission de les “stabiliser”, puis de les redéployer sur de nouvelles bases.

      Enseignes du même secteur