Fermer
Secteurs / Activités

      Cash Express démontre la réussite du réseau à travers le succès de ses franchisés - Com. de presse du 1 août 2022

      Com. de presse
      1 août 2022

      Bien que le contexte d’inflation des prix se maintient à travers l’Europe, Cash Express, l’un des leaders du marché de l’occasion, continue d’enregistrer de bons résultats. 2 franchisés du réseau ayant le vent en poupe apportent leur témoignage. Ils constatent que les Français sont en perpétuelles recherches d’avantages économiques tout en étant plus responsables sur le plan environnemental.

      L’inflation poursuit sa courbe ascendante en France. Selon l’Insee, les prix à la consommation ont augmenté de 5,2% en un an. Cette situation étouffe financièrement les Français, les encourageant à trouver des alternatives pour se faire plaisir. Si l’augmentation des prix peut être une menace pour la consommation, et donc la croissance du pays, Cash Express, l’un des leaders de l’achat/vente d’occasion, a su apporter une alternative et enregistre donc des résultats positifs, avec une augmentation du panier moyen de 45% depuis 2019. Cet engouement du public pour le marché de l’occasion encourage aussi l’expansion du réseau qui compte déjà 4 nouvelles franchises en 2022. L’évolution du réseau et ses bons résultats sont également illustrés à travers les performances de ses franchisés.

      Rodolphe Duvivier : “Cash Express en 3 points : Redonner une seconde vie à un bien, booster le pouvoir d’achat du vendeur et permettant aux acheteurs de monter en gamme pour moins cher.”

      Avec une ouverture à Pau en 2020 pendant le confinement, puis en mai 2022 à Tarbes dans un contexte encore compliqué, Rodolphe Duvivier a bravé les difficultés pour réussir. Le franchisé a observé une évolution des mentalités de ses clients. “Avec l’inflation et la pénurie des composants, il est de plus en plus difficile d’acquérir des produits neufs. Les Français ont conscience du phénomène et ont décidé de faire confiance au marché de l’occasion. Ainsi, il est possible d’obtenir des produits haut de gamme, comme un smartphone Apple, avec une différence de prix pouvant aller jusqu’à 25%.”, a ajouté Rodolphe. “Depuis 1 an, on assiste à une augmentation de la fréquentation dans notre boutique de Pau. Avec la guerre en Ukraine, nous avons constaté une accélération des achats. En parallèle, l’inflation motive les intéressés à revendre leurs biens pour booster leur pouvoir d’achat. Face à la difficulté à maîtriser le flux des stocks, nous avons mis en place des promotions pour optimiser les ventes. Et selon les familles de produits, les réductions peuvent varier de 10 à 50%.

      Même son de cloche pour Alexis Mouron, franchisé Cash Express à Châteaudun, qui s’aperçoit aussi du changement d’opinion des Français pour le marché de l’occasion. “Avant les années 2000, le secteur produisait un effet repoussant car les consommateurs considéraient les produits d’occasion comme bas de gamme et n’avaient pas confiance. Aujourd’hui, l’engouement est tel que le secteur a naturellement intégré les habitudes de consommation. Au 2ème semestre 2021, notre panier moyen était de 55 euros et en 2022 il est passé à 62 euros. Depuis fin juillet 2021, nous avons écoulé plus de 32 000 produits et la conversion visiteur à acheteur est devenue plus facile.”

      Alexis Mouron : « La raison environnementale est de plus en plus évoquée par le public”

      En plus des avantages économiques, ce changement dans les habitudes des Français met en lumière une prise de conscience des responsabilités environnementales. “Parmi les motivations les plus récurrentes lors de la vente d’un produit, on retrouve celle de ne pas jeter. Il existe cette volonté de réincorporer le bien dans un cercle vertueux afin que le plus grand nombre en profite. La pénurie et le gâchis invitent le public à repenser sa façon de consommer.”, a constaté Rodolphe Duvivier.

      Alexis Mouron est également du même avis et illustre son opinion avec un exemple : “Récemment, une cliente est venue chez nous pour nous vendre plusieurs livres. Quand je l’ai rapidement interrogé sur le motif de sa démarche, elle m’affirme qu’elle ne souhaite pas voir ses ouvrages à la poubelle. Ce besoin de redonner une utilité à un bien s’observe de plus en plus dans les actions des Français. Bien plus qu’un bon geste pour le porte-monnaie, le public est heureux de réaliser une bonne action pour la planète.

      50 000 €
      Apport personnel
      15 000 €
      Droit d'entrée
      Voir la fiche
      Enseignes du même secteur
      Demander une
      documentation

      Pour plus d'informations sur CASH EXPRESS

      Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

      Je suis intéressé par la franchise CASH EXPRESS