Fermer
Secteurs / Activités

    Charles Jourdan a trouvé son repreneur - Brève du 7 mars 2008

    Après trois redressements judiciaires en 5 ans, dont le dernier s’est soldé par sa mise en liquidation (décembre 2007), le chausseur de luxe Charles Jourdan semble avoir enfin trouvé une issue prometteuse.
    Le 6 mars, le tribunal de commerce de Romans a désigné la société Finzurich comme repreneur. Fonds d’investissement basé au Costa-Rica, il était le seul a avoir déposé un projet proposant le rachat de l’ensemble des actifs de Charles Jourdan ainsi que la reprise de 130 salariés sur 197. Un choix salué par les salariés de l’usine et par Hervé Novelli, secrétaire d’Etat chargé des entreprises et du commerce extérieur pour qui cette reprise est “un signe fort d’espoir qui doit marquer le renouveau du secteur du cuir et de la chaussure dans la région de Romans”.
    Si la reprise de la totalité des actifs (France et Suisse) s’élève à 2,45 millions d’euros, Finzurich s’est par ailleurs, engagé à injecter immédiatement 15 millions d’euros dans la société. Le fonds d’investissement se donnant au minimum 3 ans pour redorer le blason de la marque.
    Le plan de reprise prévoit, entre autres, le repositionnement dans le haut de gamme de Charles Jourdan (prix d’une paire de chaussures 350 euros) ainsi que le lancement d’une deuxième, voire d’une troisième marque.
    En outre, Charles Jourdan s’appuiera sur un réseau de distribution en propre et en franchise. D’ici à l’automne, le nouveau propriétaire devrait dévoiler une nouvelle identité visuelle et un nouvel agencement pour les magasins. Un flagship de 150 m² devrait aussi voir le jour à Paris.
    Créateur et fabricant de chaussures depuis 1921, la société s’était lancé en commission-affiliation en 2005 alors qu’elle était à la tête de quelque 80 magasins dans le monde. Malheureusement, les partenaires du chausseur ont pâti de ses difficultés financières.