Fermer
Secteurs / Activités

      Des franchisés optimistes… malgré tout - Brève du 12 septembre 2014

      Brève
      12 septembre 2014

      Selon le baromètre Caisse d’Epargne – L’Indicateur de la Franchise 2014, 71 % des franchisés connaissent un “sentiment de réussite”. Malgré, pour une majorité, des revenus qui sont inférieurs à 30 000 euros annuels.

      Selon la troisième édition du baromètre Caisse d’Epargne – L’Indicateur de la Franchise, 82 % des franchisés en exercice seraient globalement contents de leur situation. Ils sont 89 % à se dire satisfaits du choix de leur réseau, 71 % à s’y sentir en situation de réussite  et 86 % à se montrer optimistes quant à l’avenir.

      Cette étude a été réalisée, entre août 2013 et juillet 2014, auprès de 1 172 franchisés, appartenant à 24 réseaux de franchise (10 issus des services, 5 de l’alimentaire-restauration, 4 de la beauté-santé, 3 du bâtiment-rénovation, 1 de l’automobile, et 1 du commerce de fleurs). Des franchisés qui, très majoritairement (85 %), ne possèdent qu’un seul point de vente. Pour plus de la moitié (54 %), depuis moins de 3 ans.

      Dans le détail, les franchisés qui ont été interrogés dressent un portrait plutôt flatteur de leur franchiseur, jugé “disponible” (86 %), “à l’écoute” (79 %) et “prêt à les assister en cas de problème” (76 %). Ils sont 82 % à affirmer qu’ils recommanderaient leur réseau à un membre de leur famille si cela était possible. Et 83 % à dire qu’ils re-signeraient eux-mêmes si c’était à refaire.

      Ils se montrent beaucoup plus réservés, en revanche, à propos de la “notoriété” de leur enseigne (seulement 57 % d’opinions favorables), de leurs obligations contractuelles, jugées trop contraignantes par plus du tiers des répondants et, plus surprenant, de l’entraide entre les franchisés de leur réseau, qui ne recueille que 45 % de satisfaction.

      Un ressenti en demi-teinte donc, que les réponses obtenues aux questions portant sur leur réussite financière, viennent en partie éclairer. Si un franchisé sur deux ayant dépassé la première année réalise plus de 200 000 euros de chiffre d’affaires annuel, ils ont un quart à ne pas atteindre les 100 000 euros. Et surtout deux sur trois (67 %) à déclarer tirer moins de 30 000 euros de revenu annuel de leur activité.

      Lire aussi :

      69 % des franchisés ont le sentiment d’avoir réussi (septembre 2013)
      Devenir franchisé : pour quelle rentabilité ?