Fermer
Secteurs / Activités

    Didier Cotte, Président directeur général L’Eau Vive - Interview du 19 février 2014

    Nous souhaitons être présents dans toutes les agglomérations de 100 000 habitants.

    Franchise de produits biologiques L'eau Vive interview de Didier CotteComment appréciez-vous l’évolution du secteur des produits bio ? Et comment vous situez-vous sur ce marché ?
    C’est un marché porteur, qui résiste bien malgré la crise et continue d’être soutenu par les différentes crises alimentaires. Concernant la distribution, on peut dire, en simplifiant, que la part des grandes surfaces alimentaires s’élève à 50 %, celle des magasins spécialisés se monte à 40 % et le reste revient la vente directe (Amap, etc.). Mais dans l’ensemble, la part des réseaux est plutôt en progression, en particulier parce qu’il existe encore de nombreux indépendants (1 000 à 1 200 sur un total de 2 500 magasins), qui sont susceptibles de rejoindre une enseigne.
    Pour notre part, même si nous sommes un petit réseau, nous avons réalisé 44 ,4 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2013, en augmentation de 13 % par rapport à 2012. L’Eau Vive est spécialisée dans la distribution de produits biologiques et naturels. Nous proposons des fruits et légumes bio mais aussi de l’alimentation générale et diététique, des cosmétiques et des produits d’entretien écologiques. Parmi nos spécificités, nous disposons d’un fournil, qui produit du pain et des viennoiseries bio de qualité, et qui fonctionne à l’eau des Alpes. Et nous mettons en avant notre capacité à prodiguer des conseils de santé à notre clientèle, en particulier en ce qui concerne les compléments alimentaires : un référent conseil (naturopathe ou diététicien) est présent en magasin, afin d’orienter les besoins en ce domaine.

     

    Vous avez repris l’Eau Vive en 2000. Comment l’avez-vous fait évoluer ? Et comment vous positionnez-vous aujourd’hui par rapport aux autres concepts ?
    Lorsque j’ai repris la marque, j’ai eu une réflexion sur le développement de l’enseigne. Je voulais arriver à un concept plus visible. Cela a abouti à l’ouverture d’un pilote à Meylan, dans la banlieue de Grenoble, en 2006. Et à partir de là de lancer le développement en franchise à partir de 2009.
    Nous avons fait le choix de poursuivre notre développement en Rhône-Alpes en propre, et en franchise dans les autres régions. Je me voyais en effet mal implanter un franchisé dans notre région historique alors que le nombre de succursales y est déjà important (4 points de vente à Lyon, 4 autres à Grenoble). Cela aurait pu conduire à une situation malsaine et éventuellement à un conflit. En revanche le recours à la franchise nous a permis de nous développer ailleurs dans l’Hexagone.
    Nous proposons trois formats de magasin : 200 m² en centre ville, 300 m²  et 500 m² en périphérie. Mais l’évolution générale est à l’augmentation de la taille : sur 500 m² nous pouvons proposer une offre cohérente répondant à bon nombre de besoins. En termes d’implantation nous privilégions les zones où existe une locomotive alimentaire, mais évitons de nous mettre à proximité d’un magasin bio existant.
    Naturellement, pour accompagner cette expansion, et être en situation d’apporter à nos franchisés un haut niveau de services, nous avons étoffés nos moyens, en hommes et en services, au niveau de l’accompagnement et de l’animation, mais également au niveau de la production.

    Franchise de magasins bio L'Eau Vive

    Où en êtes-vous dans votre développement ? Quels sont vos projets aujourd’hui en termes d’expansion ?
    Nous exploitons aujourd’hui 31 magasins de produits biologiques et naturels, dont 16 succursales et 15 franchises. Afin d’être plus représentatifs, nous visons à être présents sur les agglomérations de 100 000 habitants. Cela représenterait entre soixante et soixante-dix points de vente répartis dans toute la France. Et nous visons prioritairement à nous renforcer en région PACA. Mais nous ne sommes pas pressés. L’augmentation du nombre de points de vente n’est pas, pour nous, une fin en soi. Nous voulons sélectionner des franchisés de qualité afin d’assurer la pérennité du réseau, c’est-à-dire des entrepreneurs capables de prendre des initiatives, de gérer leur entreprises, pas des assistés.
    Nous souhaitons également convaincre des magasins existants de nous rejoindre. Il existe en effet encore de nombreux indépendants. Ils ont un savoir-faire, une clientèle, ils sont installés dans des villes intéressantes. Nous leur proposons une formule plus souple que la franchise, l’affiliation. Nous leur proposons nos atouts, en particulier un système de gestion très performant, ce qui leur évite de passer beaucoup de temps avec leurs fournisseurs, et donc de gagner du temps.
    Et nous avons, en 2013, levé un million d’euros auprès d’Audacia, une société de gestion qui propose des solutions de financement innovantes aux entreprises en croissance. Cet apport en capital va permettre à l’entreprise de densifier son réseau de magasins. Pour renforcer notre attractivité, nous prévoyons également de développer une plate-forme drive sur Internet : nos clients pourront passer leurs commandes (et les prépayer) à distance, puis les retirer en magasin sans attendre. Mais nous ne prévoyons pas de parking dédié comme cela se fait dans les hypermarchés, ce qui nécessiterait des travaux importants. Un premier magasin sera équipé de ce système courant 2014.

    150 000 €
    Apport personnel
    16 000 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    Enseignes du même secteur
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur L’EAU VIVE

    Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

    Je suis intéressé par la franchise L’EAU VIVE
    Consultez l'Indicateur de la Franchise