Fermer
Secteurs / Activités

      Guillaume Varobieff, directeur du réseau Repar’Stores - Interview du 3 février 2015

      Interview
      3 février 2015

      Le chiffre d’affaires du réseau a progressé de 40 % en 2014. Et nous visons une croissance de 30 % au moins cette année.

      Votre enseigne Repar’Stores a inauguré 26 unités en 2014, ce qui la place dans le Top 10 des franchises ayant le plus ouvert l’année dernière. A quoi devez-vous ce dynamisme ?
      A plusieurs choses. D’abord, à notre concept, basé sur l’entretien et la modernisation des volets roulants, un marché de niche sur lequel nous sommes le seul intervenant en franchise. Ce marché est estimé à au moins 500 millions d’euros annuels en France. Et il n’est pas impacté, comme le reste du bâtiment, par la baisse des mises en chantier de logements neufs, puisqu’il concerne des installations existantes. Résultat : en 2014 nous avons continué à progresser, et même dépassé notre objectif de 2 % de parts de marché, avec un chiffre d’affaires réseau de 9 350 000 euros, en hausse de 40 % par rapport à 2013 et de 2 % à surface comparable. Ce qui est plutôt très positif.
      Notre dynamisme est aussi dû à l’attrait du modèle économique que nous proposons aux candidats. Et enfin à la qualité des liens qui unissent notre tête de réseau à ses franchisés, ainsi que les franchisés Repar’Stores entre eux, très rassurants pour les entrepreneurs qui envisagent de nous rejoindre.

      Pouvez-vous rappeler le modèle économique sur lequel s’appuient les 94 agences, dont 91 franchises, que Repar’Stores compte à ce jour en France ?
      Devenir franchisé Repar’Stores est une démarche simple et rapide. L’activité ne nécessitant pas de locaux commerciaux, si le candidat a les aptitudes commerciales et manuelles requises, et que le secteur qu’il vise est disponible, il peut se lancer en trois mois. Il a, pour cela, besoin d’un véhicule équipé, que nous lui proposons en crédit bail, d’un garage (en général celui de son domicile) et d’un peu de trésorerie de départ. Moyennant quoi  5 000 euros d’apport personnel seulement sont nécessaires. En comptant avec les prêts à taux zéro Nacre et d’honneur, il peut lever le complément, pour arriver aux 45 000 euros environ d’investissement global, auprès des établissements bancaires.
      Le chiffre d’affaires moyen réalisé dans le réseau est de 116 000 euros en année 2, puis de 146 000 euros en année 3. Avec une bonne rentabilité puisque le franchisé travaille seul, au moins jusqu’à 150 000 euros de CA, volume d’activité au-delà duquel il peut envisager de recruter un second. En dessous, les franchisés s’entraident quand des chantiers le nécessitent. Et nous sommes 20 personnes à la tête de réseau, dont 7 personnes recrutées en 2014, pour les accompagner tout au long de leur contrat.

      Quels sont vos projets pour 2015, en termes de développement, de communication et d’évolution de votre savoir-faire ?
      Nous visons 12,5 millions d’euros en 2015. Dans cette optique, nous mettons en place plusieurs nouveautés. La plus importante est le lancement d’une nouvelle activité : l’entretien et la réparation de stores bannes. Le marché représente environ 100 millions d’euros annuel, le potentiel n’est donc pas négligeable. Nous estimons pouvoir réaliser sur ce créneau 500 000 à 1 million d’euros dès 2015. L’offre est déjà en test dans quelques unités pilotes. Une commission dédiée composée de franchisés est en train de travailler à la formation, au choix des fournisseurs, aux prix. En avril et par avenant à leur contrat de franchise, tous nos adhérents pourront l’adopter. Ce qui pourrait leur apporter 20 % de chiffre d’affaires en plus.
      Autre gros projet de 2014 qui va se concrétiser en 2015 : la mise en place d’un logiciel dédié de gestion commerciale sur tablettes. Un outil très attendu qui permettra à nos franchisés de réaliser des devis en temps réel chez leurs clients, et globalement de gagner 1h à 1h30 par jour, sur leur travail.
      Nous avons par ailleurs une campagne de communication télévisée en cours sur France Télévisions et Canal Plus jusqu’au 10 février. Et elle reprendra cet été. Enfin, nous lançons cette semaine un nouveau site Internet. Il se doublera d’une version dédiée aux candidats à la franchise en mars. Grâce à lui, à notre présence sur Franchise Expo Paris et à notre notoriété grandissante, nous espérons recruter au moins 20 nouveaux franchisés cette année. Notre objectif, pour couvrir le territoire de manière homogène, étant de compter au moins 150 implantations à terme.

      5 000 €
      Apport personnel
      20 000 €
      Droit d'entrée
      Voir la fiche
      Enseignes du même secteur
      Demander une
      documentation

      Pour plus d'informations sur REPAR’STORES

      Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

      Je suis intéressé par la franchise REPAR’STORES
      Consultez l'Indicateur de la Franchise