Fermer
Secteurs / Activités
    LAFORET HABILLAGE 2019

    Image de marque du réseau de franchise : la Cour de cassation rappelle la règle

    La Cour de cassation vient de rappeler qu’un franchiseur est en droit d’obtenir des dommages et intérêts si son image de marque a été utilisée frauduleusement après la fin du contrat de franchise.

    Cour de cassation juridique franchiseLe 20 février 2019, la Cour de cassation a rendu un verdict favorable à un franchiseur confronté à l’utilisation fautive des signes distinctifs de sa marque.

    Le 10 mai 2017, la cour d’appel de Colmar avait, dans ce litige, reconnu la faute du successeur d’un ancien franchisé du réseau. Successeur qui n’avait pas repris l’enseigne, mais en avait gardé pendant plusieurs années les couleurs dominantes sur son point de vente dans la même activité.

    Toutefois, si la cour d’appel reconnaissait la faute de l’exploitant, elle refusait d’accorder au franchiseur les 40 000 € de dommages et intérêts qu’il réclamait en compensation de « l’altération et la banalisation » de son image de marque.

    C’est à propos de ce volet indemnisation que la plus haute juridiction française casse l’arrêt d’appel.

    Pour les magistrats de Colmar, « l’atteinte à l’image de marque n’était pas démontrée ». En outre, compte tenu du délai écoulé depuis la fin du contrat, « il n’y avait plus depuis longtemps de risque de confusion pour la clientèle ». 

    Au contraire, pour la Cour de cassation, « l’utilisation illicite (par l’exploitant en litige) des signes distinctifs de ralliement de la clientèle (…), portant atteinte à l’image du réseau, était de nature à causer un préjudice (au franchiseur qui, en tant que tel) était fondé à protéger (cette image) ».

    De même, concernant le délai, la Cour considère que « le droit à réparation naît au jour de la survenance du dommage, de sorte que la disparition éventuelle de celui-ci au jour où la victime saisit le juge (…) ne la prive pas de son action. »

    L’arrêt de la cour d’appel de Colmar est ainsi cassé « en toutes ses dispositions » et l’affaire est renvoyée devant la cour d’appel de Metz.

    C’est clair. Non seulement un franchisé n’a pas, impunément, à continuer d’utiliser l’image de marque de son franchiseur après la fin du contrat. Mais il en est de même pour l’éventuel repreneur du fonds de commerce du franchisé. Et le fautif doit s’attendre à verser au franchiseur détenteur et gardien de la marque des dommages et intérêts.

    A lire également

    • En cas d’échec du franchiseur, un franchisé doit-il suivre le repreneur du réseau ?
      26 Mar 2019

      La cour d’appel de Limoges a rendu, le 28 janvier 2019, un verdict intéressant en matière de franchise. Au cœur du litige : la question de savoir si un franchisé peut, en cas d‘échec du franchiseur, s’opposer au transfert de son contrat de franchise vers le repreneur de son ex-partenaire. En l’occurrence, le contrat est signé… Lire la suite

    • Virtuel Center propose des centres dédiés à la réalité virtuelle
      25 Mar 2019

      Dominique Mendiant Olivier a décidé de se lancer dans une nouvelle aventure entrepreneuriale, en créant avec son associé Christophe Aymé, sous le nom de Virtuel Center, un concept basé sur la réalité virtuelle. Dominique Mendiant Olivier est à l’origine de plusieurs réseaux liées aux technologies modernes. Il a d’abord créé un concept de pressing discount… Lire la suite

    • La Mesure veut multiplier ses épiceries en vrac
      23 Mar 2019

      Le concept de produits d’épicerie en vrac La Mesure, juste ce qu’il vous faut a été créé en 2014 dans le Loiret, sur la base d’une démarche cherchant à limiter notre impact environnemental en supprimant autant que possible les déchets d’emballage jetables. Selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), chaque année… Lire la suite

    • TUI Store à la recherche de nouveaux partenaires
      22 Mar 2019

      En 2015 le groupe TUI (propriétaire des marques Nouvelles Frontières et Marmara) a décidé de moderniser ses agences de voyages Nouvelles Frontières et de les faire passer sous un nouveau concept, baptisé TUI Store. Il s’appuie en particulier sur un affichage digital en vitrine, et, à l’intérieur, on y trouve une table centrale avec écran… Lire la suite

    • Nicolas confirme son ouverture à la franchise
      20 Mar 2019

      Avec 500 boutiques en France et 50 à l’international (Liban, Angleterre, etc.), l’enseigne caviste historique Nicolas souhaite donner un nouvel élan à son développement et ambitionne d’ouvrir 150 nouveaux magasins franchisés en région, dans des villes de taille moyenne (entre 20 000 et 50 000 habitants), pour mailler plus finement le territoire en implantant des points de… Lire la suite

    A lire également sur ce thème

    • En cas d’échec du franchiseur, un franchisé doit-il suivre le repreneur du réseau ?
      26 Mar 2019

      La cour d’appel de Limoges a rendu, le 28 janvier 2019, un verdict intéressant en matière de franchise. Au cœur du litige : la question de savoir si un franchisé peut, en cas d‘échec du franchiseur, s’opposer au transfert de son contrat de franchise vers le repreneur de son ex-partenaire. En l’occurrence, le contrat est signé… Lire la suite

    • Un franchiseur condamné pour les engagements non tenus de sa centrale d’achats
      13 Mar 2019

      Statuant sur renvoi de la Cour de cassation, la cour d’appel d’Angers vient de trancher en faveur d’une franchisée un conflit qui dure depuis 10 ans. Dans ce litige, le contrat est signé en 2004 pour une ouverture de point de vente en juillet 2005. Mais en janvier 2008, après plusieurs courriers et une mise… Lire la suite

    • Image de marque du réseau de franchise : la Cour de cassation rappelle la règle
      08 Mar 2019

      Le 20 février 2019, la Cour de cassation a rendu un verdict favorable à un franchiseur confronté à l’utilisation fautive des signes distinctifs de sa marque. Le 10 mai 2017, la cour d’appel de Colmar avait, dans ce litige, reconnu la faute du successeur d’un ancien franchisé du réseau. Successeur qui n’avait pas repris l’enseigne,… Lire la suite

    • Quand un franchisé résilie son contrat, c’est à ses risques et périls
      06 Mar 2019

      La cour d’appel de Paris vient de prononcer, le 16 janvier 2019, la résiliation fautive d’un contrat aux torts d’une franchisée. Dans ce litige, le contrat est signé en janvier 2011 et le point de vente ouvert en juin. L’exploitation rencontre dès le début des difficultés. Le chiffre d’affaires des premiers mois est faible (à… Lire la suite

    • Femmes en franchise : de nombreuses opportunités !
      05 Mar 2019

      Les femmes représentaient, en 2018, 38 % des franchisés installés*. Ça n’est pas encore la parité, mais on s’en approche. Enfin confiantes dans leur capacité à entreprendre, davantage encouragées par leur entourage à sauter le pas, mieux accompagnées, mieux accueillies par les têtes de réseaux, elles sont de plus en nombreuses à oser la reconversion… Lire la suite

    FINANCEMENT BAN FM 2019