Fermer
Secteurs / Activités
    LA BOUCHERIE HABILLAGE SEP18

    Jean-Philippe Blasco, directeur réseau Vet’affaires

    Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page
    Interview
    26 février 2014

    Il nous reste 35 à 40 villes à couvrir à raison de 5 à 6 ouvertures annuelles. La périphérie, plus dynamique que le centre-ville, offre de belles opportunités en franchise.

    Quel bilan dressez-vous de l’année 2013 ? Quels ont été les grands chantiers engagés par la marque et le réseau ?
    Nous avons tenu nos objectifs d’expansion l’an passé en ouvrant 6 magasins à Metz, Troyes, Avignon, Dieppe, Calais et Maubeuge, des formats de 800 à 1 000 m² implantés en périphérie et combinant offre textile et chaussures. Le réseau regroupe 133 magasins en France, tous exploités par des partenaires sur la base d’un contrat de dépôt-vente ou de franchise. S’il nous avait fallu procéder à quelques fermetures de sites en 2012, ce ne fut pas le cas en 2013.
    Plusieurs évolutions majeures sont intervenues ces derniers mois : l’introduction de grandes marques dans nos rayons (Nike, Naf Naf, Hello Kitty…), le développement soutenu de notre offre chaussure sur tous les segments (femme, homme et enfant) et, enfin, le lancement de la carte club permettant aux clients, moyennant une cotisation annuelle, de bénéficier de réductions allant jusqu’à 60 % hors périodes de soldes.
    Vêt’Affaires consolide ainsi son statut de spécialiste de la vente de textiles, chaussures et accessoires pour toute la famille aux prix les plus bas du marché. Aujourd’hui, la griffe compte plus de 6 millions de clients et commercialise plus de 40 millions de produits parmi quelques 5 000 références.

    Vêt’Affaires a adopté un modèle 100 % franchise depuis 2011. Sur quels critères personnels et financiers recrutez-vous vos partenaires ? Quel est le potentiel d’expansion de l’enseigne ?
    Il nous reste 35 à 40 villes à couvrir à raison de 5 à 6 ouvertures annuelles. Sur 2014, la chaîne va inaugurer 6 points de vente en région parisienne, à Béziers, à Toulon… La périphérie est depuis quelques années plus dynamique que le centre-ville et continue d’offrir de belles opportunités en termes de locaux commerciaux.
    Vêt’Affaires, c’est presque de la grande distribution : le franchisé doit avant tout savoir vendre et gérer ses équipes (4 ou 5 personnes par point de vente). Les franchisés qui nous rejoignent – parfois des couples – ont en général 35 ou 40 ans et disposent déjà d’une expérience dans le commerce et la distribution, mais pas forcément textile.
    Le candidat doit disposer d’un apport personnel d’environ 80 à 100 000 euros pour un investissement global moyen par projet compris entre 250 et 300 0000 €. Le stock d’articles, en dépôt-vente et renouvelé en permanence par le franchiseur, ne nécessite aucun financement. Cette formule minimise les risques et facilite l’obtention des financements.

    Comment appréhendez-vous la conjoncture, le e-commerce et l’environnement concurrentiel renforcé par la récente arrivée en France de Primark, la grande chaîne succursaliste irlandaise à petits prix ?
    Vêt’Affaires fait partie des chaînes de grande diffusion, un créneau qui a mieux résisté que les indépendants, les succursalistes et les chaînes spécialisées. Au sein de notre réseau de magasins, force est de constater que la croissance d’activité est davantage portée par l’évolution du panier moyen que par la fréquentation.
    La marque dispose de son site marchand, développé en propre, auquel nous cherchons à associer au mieux nos franchisés pour promouvoir à la fois la marque et les points de vente. Le cross canal et cette complémentarité entre internet et les magasins physique sont bénéfiques pour le réseau.
    Primark est incontestablement un acteur de poids et un beau concept ! La chaîne (deux magasins à ce jour à Marseille et à Dijon) va selon moi d’abord faire du mal aux grands opérateurs de la fast fashion que sont Zara et H&M. Puis, dans un second temps, aux Kiabi, La Halle et autres Gémo, positionnés au-dessus de Vêt’Affaires en termes de prix.

    80 000 €
    Apport personnel
    10 000 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche

    A lire également sur VET’AFFAIRES

    • Vêt'Affaires en liquidation judiciaire
      28 Juin 2016

      Vêt’Affaires au vestiaire. Le discounter textile d’origine nantaise devra fermer boutiques sous trois mois, a décidé le tribunal de Commerce de Paris, qui l’a placé le 24 mai en liquidation judiciaire. Parallèlement, la cotation de l’enseigne à la Bourse de Paris a été définitivement suspendue. En redressement judiciaire depuis le 23 juillet 2015, Vêt’Affaires n’est… Lire la suite

    • Vêt'Affaires échoue à trouver un repreneur
      01 Juin 2016

      Placé en redressement judiciaire le 23 juillet 2015 par le tribunal de commerce de Paris, sauvé par deux prorogations successives de la période d’observation destinées à lui permettre de jeter les bases d’un plan de continuation, Vêt’Affaires devra-t-il bientôt se résoudre à fermer boutique ? Le discounter textile avait jusqu’au 30 mai pour trouver un repreneur,… Lire la suite

    • Textile : Vêt'Affaires placée en redressement judiciaire
      17 Août 2015

      Le 23 juillet dernier, Vêt’Affaires a obtenu, auprès du Tribunal de Commerce de Paris, l’ouverture d’une procédure de redressement judiciaire avec une période d’observation de six mois. « La direction du distributeur de prêt-à-porter explique avoir fait le choix de se placer sous la protection de la justice commerciale afin d'engager une restructuration », indique l’entreprise dans… Lire la suite

    • Ouvertures et rénovation pour Vêt'Affaires
      15 Juin 2015

      Vêt’Affaires renforce son réseau de distribution dans le Pas-de-Calais. Le hard discounter pour toute la famille y compte désormais 14 adresses après les ouvertures de deux nouveaux magasins à Liévin puis à Arques, à proximité de Saint-Omer. Ce dernier, d’une superficie de 700 m², comporte quelques évolutions avec de nouveaux rayons – linge de maison… Lire la suite

    • Un franchisé Vêt'Affaires témoigne
      21 Avr 2015

      De l’audace et du tempérament, Nelson de Freitas, du genre fonceur et jamais rassasié, n’en a pas manqué quand il a inauguré, en mai 2014, son magasin Vêt’Affaires situé dans la zone commerciale de Bastit, à Béziers. D’une superficie de 1 500 m², c’est le plus grand des 133 points de vente de l’enseigne textile… Lire la suite

    A lire également sur ce thème

    • Gémo relooke ses magasins et accélère dans l’omnicanal
      09 Nov 2018

      Fleuron du Groupe Eram (Bocage, TBS, Texto, Faguo…) avec ses 440 magasins et 884 millions d’euros de chiffre d’affaires (-1% en 2017), l’enseigne Gémo change de look et de dimension, mais pas d’ADN. Elle présentait le 8 novembre à Basse-Goulaine, en banlieue de Nantes, son nouveau concept magasin, imaginé avec l’agence HMY. Un « family store« ,… Lire la suite

    • En novembre, Le Comptoir Irlandais met en avant sa collection de belles mailles Aran.
      08 Nov 2018

      Traditionnellement tricotés pour les pêcheurs pour les protéger du froid, les pulls Aran et leurs belles mailles sont désormais un incontournable de toute garde-robe. Véritable vitrine de l’île verte et des pays celtes, Le Comptoir Irlandais offre une authentique invitation au voyage, par la découverte des saveurs et des couleurs de ces pays. Cave à… Lire la suite

    • Devenir franchisé en prêt-à-porter, mode, accessoires : où s’implanter ?
      31 Oct 2018

      Devenir franchisé sur un créneau porteur comme le prêt-à-porter féminin, la mode enfantine, les accessoires ou encore les chaussures en rejoignant une enseigne qui recrute permet de bénéficier de la notoriété et du savoir-faire mis au point par le franchiseur. Et notamment, dans le cas des chaînes développées en commission-affiliation, de leur savoir-faire en matière… Lire la suite

    • Comment financer son projet de franchise dans la mode ?
      23 Oct 2018

      Créer une entreprise en franchise présente un coût souvent un peu plus élevé que celui d’une création en solo. Et pour cause : le franchisé va  bénéficier d’une marque reconnue, d’un accompagnement dans ses démarches, d’un savoir-faire substantiel… Avantages qui doivent in fine lui permettre de démarrer plus vite et de réussir mieux. Et que sa… Lire la suite

    • Franchises de prêt-à-porter et accessoires : 6 enseignes qui recrutent
      17 Oct 2018

      Christine Laure : une marque-enseigne spécialiste du prêt-à-porter féminin Entreprise familiale fondée en 1961, Christine Laure est d’abord un créateur et  fabricant de prêt-à-porter pour femme à prix abordable, décliné dans les tailles 38 à 52. Puis un distributeur depuis l’inauguration, en 1997, de la première boutique à l’enseigne en région parisienne. Ciblant la femme active… Lire la suite

    CUIR CITY BAN18
    Enseignes du même secteur