Fermer
Secteurs / Activités

      L’encre cherche à se répandre

      Les réseaux spécialisés dans la recharge de cartouches d’impression sont moins nombreux qu’il y a quelques années. Ils croient encore aux perspectives du marché, même si le leader, Cartridge World, a ralenti son expansion.

      Nouveau venu sur le créneau de la recharge de cartouches d’encre pour imprimantes, fax et copieurs pour les entreprises, les administrations et les particuliers, Point d’Encre, développé en concession depuis avril 2008, revendiquait 12 implantations au 1er octobre 2009. Et compte ouvrir “en 5 ans plus de 200 magasins en France”. Des objectifs de développement qui paraissent très optimistes, même si les dirigeants de Point d’Encre semblent maîtriser l’activité.

      Sur ce segment de la recharge de consommables informatiques, considéré comme porteur compte tenu de l’expansion du n°1 mondial Cartridge World (140 magasins franchisés en France), toutes les enseignes ne connaissent pas le même dynamisme. Ainsi, Encre Station, apparue vers 2004, et Encre Service, développée en concession depuis 2005, ne comptent qu’une quarantaine d’implantions dans l’Hexagone.Pourtant, Jérôme Decourselle, directeur du développement de Cartridge World France, estime le potentiel du réseau entre 250 et 300 points de vente à terme : “Au rythme de 15 ouvertures par an, cela nous laisse encore 10 ans de développement, sans parler des reventes de magasins”.
      Pour des raisons liées en partie à la crise, aux hésitations des candidats, mais aussi à la volonté du franchiseur d’asseoir son développement, ce rythme s’est ralenti par rapports aux années 2006 à 2008, au cours de laquelle la chaîne avait implanté 20 à 30 unités franchisées par an.Présente en France depuis 2003, Cartridge World a contribué à faire connaître la possibilité de recharger les consommables informatiques au grand public : “La majorité des gens sont un peu plus au fait de notre activité”, estime Jérôme Decourselle. Même si la notoriété spontanée de l’enseigne, multipliée par 5 suite à une campagne de communication télévisée menée en 2008, reste modeste, à 5 %.

      Selon les chiffres recueillis par Cartridge World, la recharge de cartouches en France représenterait aujourd’hui entre 5 et 8 % du marché, estimé à 2 milliards d’euros et qui englobe les ventes des cartouches d’origine, compatibles et autres.

      Attirés par le potentiel de l’activité, 7 enseignes spécialisées s’étaient manifestées lors du salon Franchise Expo Paris en 2005-2006. En 2009, ils n’étaient plus que trois : Cartridge World, Encre Service et Encros. Entre temps, certains on connu des défaillances comme Cub’Ink (liquidé en 2007 alors qu’il alignait 7 unités). Ou Ink’Eko, placé en redressement judiciaire en février 2005 puis relancé, tandis que des “dissidents” du réseau lançaient la marque concurrente Inkeuro.

      L’avance prise par Cartridge World sur ce segment nouveau explique sans doute en partie les difficultés de ses concurrents à recruter davantage et à pérenniser leur activité. Ce qui ne veut pas dire pour autant que des places ne restent pas à prendre sous d’autres enseignes. A condition de bien s’assurer que le franchiseur dispose des moyens financiers et humains pour développer et animer son réseau. Mais aussi d’un savoir-faire technique et commercial maîtrisé et capable d’évoluer avec le temps.

      Des critères essentiels dans toute activité, mais encore plus sur ce marché lié aux nouvelles technologies, où les produits et les besoins se renouvellent sans cesse. Sachant que la préoccupation environnementale et les économies réalisables sur le coût élevé des consommables d’impression devraient contribuer à élargir le marché sur le long terme.

      Enseignes du même secteur