Fermer
Secteurs / Activités

    Les chaînes de brun-blanc très branchées high-tech

    La consommation des ménages en produits technologiques n’a jamais été aussi bien orientée. Ce contexte ne permet pas aux chaînes de multiplier leurs points de vente, mais de trouver de nouveaux relais de croissance pour leur activité.

    Le marché français des appareils ménagers est en progression. Il a atteint 4,03 milliards d’euros en 2005, soit une hausse de 2 %. Les ventes ont ainsi renoué avec la croissance après un palier marqué en 2004. Le produit phare est l’écran plat. Avec un million de téléviseurs vendus en France l’été dernier, football oblige, les ventes ont explosé. En 2006, le marché devrait, selon le cabinet Gfk, atteindre les 5,2 millions d’unités et dépasser, pour la première fois, celui des postes cathodiques.
    Cette nouvelle donne commerciale a poussé des réseaux du commerce associé à se positionner sur ces marchés, à l’image de leurs concurrents succursalistes (Darty, Fnac) et des sites Internet. C’est notamment le cas du Gitem, dont la réflexion sur la télévision HD a été entreprise depuis 3 ans. Tout comme Expert.Un impact fort sur les ventes des chaînes. La mode des produits technologiques a des répercussions fortes dans tous les circuits de distribution, y compris au sein des réseaux. Fin 2005, les ventes de TV écrans plats avaient déjà dépassé celles des tubes cathodiques chez Expert. Et sur les 6 premiers mois de l’année, la progression aurait été de 15 % par rapport à l’année précédente. Ce phénomène serait encore plus spectaculaire chez Gitem, avec sur les 8 premiers mois, une commercialisation d’écrans plats en hausse de 50 %. Et une progression des ventes totales en magasin, à réseau comparable, de l’ordre de 8 %.Des réseaux confiants dans le potentiel du marché. Cette révolution technologique est tombée à point nommé pour booster les ventes, que ce soit du côté de Connexion, du Gitem ou d’Expert, réseaux dont le nombre de magasins n’évolue plus beaucoup depuis plusieurs années.
    Toutes les chaînes tablent sur un nouveau boom des ventes pour la fin d’année, même si elles sont conscientes que le marché des écrans plats va finir par se stabiliser (tout du moins en valeur).
    Pour y faire face, chacun y va de sa stratégie. Expert cherche ainsi à gagner des parts de marché dans le multimédia, poste qui ne représente aujourd’hui qu’un peu plus de 10 % de son chiffre d’affaires. Son objectif étant d’atteindre les 25 % à court terme. Pour le Gitem, « le positionnement high-tech devrait se poursuivre ». Le mouvement semble donc bien enclenché. Multimédia, TV haute définition : visiblement ces produits devraient continuer à tirer leur activité d’ici à la fin de l’année.

    Enseignes du même secteur