Fermer
Secteurs / Activités

      L'Onglerie fait des pieds et des mains en franchise - Brève du 22 juin 2015

      Brève
      22 juin 2015

      Le leader en franchise de la beauté des mains envisage cette année 8 ouvertures et 7 à 10 rachats de centres existants. L'Onglerie inaugure par ailleurs au Maroc ses premiers points de vente à l'international.

      L’Onglerie ne manque pas de projets cette année. La chaîne spécialisée dans la pose de faux-ongles et la beauté des mains, 115 centres au compteur presque tous exploités en franchise, escompte ouvrir huit nouvelles adresses sur 2015. Le Mans, Cannes, Clermont-Ferrand, la région nantaise et Versailles figurent parmi les projets prioritaires à concrétiser avec des entrepreneurs en centre-ville (80 % du parc) plus qu’en centre commercial.

      Dans le même temps, L’Onglerie continue de procéder à des rachats de centres existants (sept à dix au menu cette année). « Le réseau a trente ans d’ancienneté, notre parc est mature, explique Laurent Treuil, responsable du développement. Nous avons besoin de renouveler nos franchisées, d’où les rachats. »  2015 marque également les premiers pas de l’enseigne à l’international. L’Onglerie a en effet conclu un contrat de master franchise « avec un partenaire expérimenté » pour développer la marque au Maroc.

      Proposant un contrat de franchise de sept ans, L’Onglerie exige un droit d’entrée de 9 500 euros et fixe sa redevance d’enseigne à 7 % du chiffre d’affaires, assortie d’une contribution de 3 % pour la publicité. Si elle revendique environ 60 candidatures mensuelles, la chaîne n’étudie évidemment que les projets viables financièrement. « Le bât baisse souvent quant au niveau d’apport personnel et les banques serrent davantage l’étau aujourd’hui, assure Laurent Treuil, qui préconise 20 000 à 30 000 € de fonds propres du candidat par projet. Un centre de 50 m², disposant de quatre postes de travail, réalise en moyenne 150 000 à 200 000 € de chiffre d’affaires.

      Confrontée à la concurrence des bars à ongles, un marché en plein essor, très atomisé et suscitant l’intérêt de la franchise (Beauty Full Nails, ColorForver, Colorii, Twenty Nails…), L’Onglerie se veut vigilante mais confiante dans son modèle. « Nous restons en éveil pour accompagner les nouvelles tendances de consommation. Les bars à ongles et les vernis sont une activité complémentaire à notre métier, celui de la pose de faux-ongles, où L’Onglerie dispose d’un savoir-faire unique et reconnu. »

      15 000 €
      Apport personnel
      15 000 €
      Droit d'entrée
      Voir la fiche
      Enseignes du même secteur
      Demander une
      documentation

      Pour plus d'informations sur L’ONGLERIE

      Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

      Je suis intéressé par la franchise L’ONGLERIE