Fermer
Secteurs / Activités
    Habillage Mondial Tissus

    Nullité du contrat : le franchisé aurait dû mieux se renseigner, affirment les juges

    Brève
    27 juin 2018

    La cour d’appel de Rouen déboute un franchisé qui réclamait la nullité de son contrat. S’appuyant sur ses difficultés et celles de plusieurs de ses confrères, il estimait avoir été trompé sur la rentabilité d’un jeune concept. La cour juge qu’il aurait dû mieux se renseigner avant de s’engager.

    Voilà un litige comme il en survient encore trop souvent entre des acteurs de la franchise. Un cadre commercial veut se reconvertir. Il choisit, en 2012, un réseau qui lui paraît prometteur. Et un concept adapté à son profil puisque l’activité repose en grande partie sur les capacités commerciales de l’exploitant.

    Le réseau ne pratique la franchise que depuis 2009. Mais les succursales qui existent en région, depuis près de dix ans pour les plus anciennes, semblent bien marcher. L’enseigne revendique 11 franchisés conquis en trois ans et des implantations dans 21 villes (deux villes par franchisé).

    Certes, les droits d’entrée sont importants (plus ou moins 20 000 € selon la taille de la ville) et les redevances atteignent au total  8% du CA. Mais le franchiseur promet « une rentabilité élevée » pour un « faible investissement » et un « retour en moins d’un an » de la mise initiale. C’est tentant.

    Problème : rien ne se passe comme prévu pour le plaignant. Au lieu des 45 000 € de bénéfices qu’on lui a laissé espérer sur une grande ville, il subit 25 000 € de pertes. Au bout de 21 mois, il jette l’éponge et dissout sa société.

    Saisi, le tribunal de commerce le condamne. Et pourtant, il n’est pas seul dans son cas. Dans ce réseau, il découvre que « personne ne gagne les 3 000 à 3 500 € mensuels annoncés » par le franchiseur. Les problèmes de rentabilité sont nombreux. En 2010-2011, selon lui « 19 agences ont déjà fermé » pour ce motif. Ce dont le DIP remis par l’enseigne ne faisait pas mention. Entre 2010 et 2014, d’autres comptes franchisés seront dans le rouge.

    Le franchisé « s’interroge » en conséquence sur la réalité du savoir-faire et de l’assistance. Il pointe « l’inutilité » des conseils de l’animatrice de réseau. Il estime avoir été trompé sur toute la ligne.

    Ni défaut d’assistance, ni tromperie sur la rentabilité, selon la cour

    Cour-AppelMais la cour d’appel de Rouen le déboute et le condamne le 29 mars 2018.

    Peu importent les attestations d’anciens franchisés insatisfaits du franchiseur,  Pour les magistrats, le créateur du réseau détient un savoir-faire « suffisamment substantiel ». Il a  d’ailleurs délivré au franchisé les 5 jours de formation initiale prévus. Idem pour l’assistance, puisqu’il a envoyé l’animatrice de réseau le visiter, laquelle a constaté qu’il « manquait de motivation » et « n’appliquait pas bien » la méthode maison. Pour les juges, le franchiseur n’a pas failli à ses obligations.

    Il n’a pas davantage trompé le candidat. Parce qu’il lui a « transmis des chiffres exacts » en lui précisant que c’était à lui de faire ses propres prévisions. Ces chiffres étaient certes issus uniquement d’unités en propre existant parfois depuis près de 10 ans, mais les franchises les plus anciennes, elles, n’avaient que 22 mois d’existence. A elles seules, elles n’auraient pas été assez significatives. En outre, l’éventail des CA et résultats communiqués, venant y compris de succursales très récentes, « éclairait suffisamment » le candidat. Qui aurait pu aussi rencontrer les autres franchisés dont les adresses figuraient dans le DIP. Ce qu’il ne l’a pas fait.

    Son consentement n’a donc, pour les juges, pas été vicié.

    Et peu importent les fermetures et liquidations judiciaires d‘autres franchisés du réseau, puisqu’elles ont été « postérieures » à la signature du contrat contesté. Un contrat qui n’est donc pas annulé.

    Résultat : le franchisé, qui estime avoir perdu plus de 80 000 € dans ce projet, est condamné à reverser plus de 12 000 € d’impayés au franchiseur.          

    A lire aussi sur le sujet :

    -L’article paru dans la lettre du cabinet Simon (pp 10 et 11)

    -Nullité du contrat de franchise : tous les articles

    -Défaut d’assistance du franchiseur : peut-on en convaincre les juges ?

                                        

    A lire également

    • La Vie Claire mise sur ses produits à marque propre
      19 Fév 2019

      Faisant le point sur le bilan de La Vie Claire en 2018, Brigitte Brunel-Marmonne, présidente du directoire de l’enseigne, a annoncé, au cours d’une conférence de presse tenue aujourd’hui, que le réseau pionnier de la distribution de produits biologiques avait ouvert 56 points de vente au cours de l’année passée (contre 43 en 2017). Un bilan… Lire la suite

    • Franchise Expo Paris : venez à la rencontre de 500 réseaux qui recrutent
      19 Fév 2019

      La franchise a confirmé son dynamisme en 2018, générant en France, tous secteurs et toutes enseignes confondus, un chiffre d’affaires de 62 milliards d’euros, en progression de 4,1 %. Son attractivité, elle non plus, ne se dément pas : 28 nouvelles enseignes  près de 1 100 nouvelles entreprises franchisées sont ainsi apparues sur le territoire l’année dernière*. Surfant… Lire la suite

    • Restauration : la franchise Copper Branch ouvre un premier restaurant à Brest
      18 Fév 2019

      L’enseigne de restauration rapide « 100% végétale » Copper Branch a ouvert en franchise le 28 janvier dernier un premier restaurant en France, à Brest, avec son premier franchisé français. « De nombreux établissements ouvriront dans les prochains mois », annonce l’enseigne d’origine canadienne, qui prévoit également de s’implanter dans les mois qui viennent à Angers, Nice et Boulogne-Billancourt. Le premier… Lire la suite

    • Les surgelés Thiriet à la conquête de la capitale
      17 Fév 2019

      L’enseigne de produits surgelés en libre-service ou par livraison à domicile Thiriet a commencé sa conquête de Paris. Elle espère y compter à terme une quinzaine d’adresses. Le déploiement a commencé en octobre dernier avec une première ouverture dans le 15ème arrondissement. Les 7ème et 17ème ont suivi en décembre, puis le 16ème en janvier…. Lire la suite

    • Ça roule pour le glacier IceRoll
      15 Fév 2019

      Après avoir ouvert, en septembre dernier, sa première boutique à Paris, dans le quartier touristique Montorgueil, IceRoll, le concept de crêmes glacées en rouleau, veut en ouvrir, d’ici la fin 2019, plusieurs autres. A l’heure actuelle, quelques points de vente existent déjà au Moyen Orient, à Koweït City et à Bagdad. Huit partenaires interviennent également… Lire la suite

    A lire également sur ce thème

    • Passeport pour la franchise 2019 : inscriptions ouvertes jusqu’au 30 avril
      24 Jan 2019

      Après Tailor Corner en 2014, Syndic Experts en 2015, Persillé, Maison de Viande en 2016, Ecureuil Vert en 2017 et Viagimmo en 2018, quel sera le lauréat de la 6ème édition du concours Passeport pour la Franchise, organisé par le cabinet Gouache avocats, lancée le 21 janvier dernier ? La réponse sera connue le 27 juin prochain. Il reste encore deux mois… Lire la suite

    • Défense des franchisés et non-concurrence après le contrat : un arrêt très clair
      17 Déc 2018

      La Cour de cassation vient de rendre, en matière de création d’une association de franchisés et de non-concurrence post-contractuelle, une décision qui intéressera tous les acteurs de la franchise. Dans ce litige, deux contrats avaient été conclus au printemps 2009 pour l’ouverture de deux établissements dans deux grandes villes. Mais, en décembre de la même… Lire la suite

    • Révélations de la Franchise 2019 : inscriptions ouvertes jusqu’au 13 janvier
      22 Nov 2018

      En mars 2018,  Préservation du Patrimoine est venu ajouter son nom à ceux de La Côte et l’Arête et O’Tacos (en 2017), Pitaya (en 2016), ou encore  Iscocomble et Feuillette  (en 2015) au palmarès des Révélations de la franchise (ex-Espoirs). Un concours réservé aux jeunes réseaux de franchise Organisées par la Fédération française de la Franchise avec le concours des membres du Collège des Experts de la… Lire la suite

    • Rachat d’un réseau : un franchiseur sanctionné
      09 Oct 2018

      La cour d’appel de Paris (Pôle 5, chambre 4) vient, le 12 septembre 2018, de condamner à plus de 200 000 € de dommages et intérêts un franchiseur pour rupture fautive d’un contrat suite au rachat d’un réseau. Juin 2010 : le franchisé, qui vient d’ouvrir deux points de vente apprend que son réseau est racheté… Lire la suite

    • Prévisionnels en franchise : un écart de 50 % n’entraine pas forcément la nullité du contrat
      05 Oct 2018

      La cour d’appel de Versailles vient de refuser, le 11 septembre 2018, d’annuler un contrat de franchise pour tromperie. Le contrat est signé en 2010 pour 7 ans. Le magasin ouvre l’année suivante. Problème : au lieu des 450 000 € de chiffre d’affaires prévus la première année, le couple de franchisés démarre difficilement, n’atteignant que… Lire la suite

    FINANCEMENT BAN FM 2019