Fermer
Secteurs / Activités
    LA BOUCHERIE HABILLAGE SEP18

    Prévisionnels irréalistes et mauvais emplacement : un franchiseur sèchement condamné

    Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page
    Brève
    6 juillet 2018

    Le dirigeant d’un réseau de 150 points de vente est condamné pour avoir trompé et induit en erreur un de ses franchisés. Le contrat en litige est annulé et le franchiseur condamné à plus de 280 000 € de remboursement et dommages/intérêts.

    cour d’appel de Colmar – Alsace – FranceC’est assez rare pour être souligné : la cour d’appel de Paris – Pôle 5, chambre 4 – vient d’annuler, le 23 mai 2018, un contrat de franchise pour tromperie.

    La cour reproche au franchiseur d’avoir induit en erreur son franchisé. D’abord en transmettant à son expert-comptable des chiffres surestimés pour l’établissement de ses prévisionnels. Puis en lui  validant un emplacement inadapté, c’est-à-dire entre autres trop grand et trop cher.

    Prévisionnels trop éloignés de la tendance générale du réseau

    Alors qu’il était prévu, pour les trois premières années d’activité du franchisé un CA de 240, puis 250 et enfin 274 000 € (montants arrondis), la réalité a été de 140, 160 et 130 000. Soit « des chiffres sans commune mesure avec les prévisions », notent les magistrats. Mais surtout « très éloignés de la tendance générale » du réseau telle qu’elle apparaissait dans un document interne diffusé par le franchiseur. En 2012, selon ce tableau, « sur 144 franchisés, 73 réalisaient un CA inférieur à 171 000 € et 38 un CA supérieur à 240 000. Enfin, seulement 20% des franchisés atteignaient 274 000 €. » « Dès lors, note la cour, il apparaît (…) que les prévisionnels communiqués au franchisé étaient grossièrement irréalistes. » Provoquant ainsi, chez les candidats franchisés (novices dans ce secteur) une « erreur sur la rentabilité de leur activité ».

    Emplacement validé bien que trop grand et trop cher 

    Concernant le local, la cour reproche au franchiseur d’avoir manqué à ses obligations de conseil prévues au contrat. Selon celui-ci, le franchiseur devait «assister le franchisé dans la recherche et la négociation » de son point de vente ainsi que dans sa localisation.

    Or, tandis que la « surface des magasins des franchisés n’excédait pas 50 m² en moyenne » dans le réseau, le franchiseur a validé un emplacement de 85 m². Dont le loyer et les charges ont atteint plus de 23% du CA alors que, selon un expert, ils n’auraient pas dû dépasser 12% pour assurer la rentabilité.

    Qui plus est, la situation de ce local dans une galerie commerciale en perte de vitesse où de nombreux magasins avaient fermé n’était pas judicieuse.

    Le cumul des deux erreurs est fatal au franchiseur

    Aux yeux de la cour, ces manquements du franchiseur « renforcent encore la portée des informations erronées sur les prévisionnels (…)». Car  «le coût du bail représente une donnée essentielle » pour le projet du franchisé.

    Pour les juges, le franchisé a donc été « trompé » et « induit en erreur » sur des points « déterminants pour son consentement » et touchant « à la substance même du contrat». Celui-ci est annulé.

    En conséquence, la cour condamne le franchiseur à payer au liquidateur de la société franchisée 18 000 € au titre de la restitution du droit d’entrée plus 153 000 € de dommages et intérêts (correspondant à une partie des investissements perdus). Plus 55 000 € de dommages et intérêts à chacun des membres du couple franchisé. Soit au total plus de 280 000 €.

    A lire également

    • Le courtier ACE Crédit étend son réseau d’agences en franchise
      19 Sep 2018

      Le réseau de courtage en prêts immobiliers ACE Crédit vient d’ouvrir une nouvelle agence en franchise à Compiègne, dans l’Oise. Cette nouvelle implantation est dirigée par Samuel Payet, 25 années d’expérience professionnelle dans le secteur de l’assurance, et Rémi Prieur, 10 ans d’expérience dans des établissements bancaires parisiens. ACE Crédit regroupe 81 agences en France, dont 70 en… Lire la suite

    • La Fédération Française de l’Apéritif veut développer un réseau en partenariat
      19 Sep 2018

      Le nom de cette jeune enseigne est un peu trompeur. La Fédération française de l’apéritif (FFA) n’est en effet pas un simple lieu où l’on peut déguster un apéro, mais, nuance, une enseigne de «supérettes apéritives ». On y trouve certes quelques tables et un comptoir qui lui donnent une allure de bistrot, mais aussi des… Lire la suite

    • En forme, Irrijardin passe le seuil des 100 magasins en France
      19 Sep 2018

      Après un exercice 2017 déjà très dynamique, puisqu’il l’avait vu inaugurer  8 franchises (St-Jean-de-Luz, Royan, Grimaud, L’Isle Jourdain, Claira, Douvaine, Wittenheim et Latresne) et atteindre 80 millions d’euros de chiffre d’affaires (contre 72 millions en 2016), Irrijardin semble en passe de boucler une nouvelle année exceptionnelle. Le réseau spécialiste en arrosage et équipement de la… Lire la suite

    • Keep Cool reprend le réseau de fitness Feel Sport
      18 Sep 2018

      La concentration se poursuit dans le secteur des salles de fitness. Après la reprise de trois concurrents par L’Appart Fitness au début de l’été, Keep Cool, le réseau de salles de fitness créé en 2002, vient d’acquérir les 45 salles de sport Feel Sport (44 dans l’Hexagone et une au Luxembourg). Une opération de croissance… Lire la suite

    • 1er et 2 octobre : deux jours pour rencontrer experts et franchiseurs à Paris
      18 Sep 2018

      Dirigeant d’une start-up ou d’une TPE, créateur d’entreprise, candidat à la franchise, consultant indépendant… le Salon SME (Solutions pour Mon Entreprise) vous donne rendez-vous lundi 1er et mardi 2 octobre prochains, au Palais des Congrès de Paris, Porte Maillot. Pour sa 20ème édition, placée sous le thème du progrès, le Salon SME (ex-Salon des micro-entreprises)… Lire la suite