Fermer
Secteurs / Activités

      Synalia fidèle à son modèle - Brève du 27 mars 2009

      Prendre des parts de marché en restant fidèle à son modèle économique. Voilà l’ambition de la direction du groupement de bijoutiers Synalia, qui développe à l’enseigne les chaînes La Guilde des Orfèvres, Julien d’Orcel, Heure et Montres et Parfait Alibi (410 points de ventes revendiqués). “Le marché de l’HBJO (ndlr : horlogerie, bijouterie, joaillerie, orfèvrerie) est très atomisé avec de moins en moins d’acteurs amenés à être de plus en plus importants. A Synalia d’en faire partie. Nous devons mettre en avant la rentabilité durable du modèle coopératif”, résume Eric Holzinger, directeur général du groupement. “Dans un contexte économique plus délicat, beaucoup d’indépendants sans enseigne vont chercher à s’appuyer sur les services offerts par les enseignes de commerce indépendant organisé”, estime Sandrine Maisano, directrice commerciale et marketing.
      En 2008, Synalia affiche un chiffre d’affaires de 226M€ (dont 35% au crédit de Julien D’Orcel et 30% pour La Guilde des Orfèvres), soit une hausse de +2,7% à périmètre constant par rapport à 2007. Après Julien d’Orcel et Heure et Montres, La Guilde des Orfèvres sera à terme pourvue d’un magasin pilote, a priori en centre-ville et en province. “Il n’y a aucune volonté de développement succursaliste, c’est juste un laboratoire, afin d’aller plus loin dans l’apprentissage et le développement des savoir-faire”, explique Eric Holzinger.
      Engagé dans un processus d’ouverture de son recrutement pour attirer des investisseurs et plus uniquement des bijoutiers de formation, Synalia table sur 25 inaugurations en 2009 – principalement pour l’enseigne Julien D’Orcel dont les magasins réalisent un CA moyen de 550 000€ – et maintient son objectif des 600 points à l’horizon 2012.
      La coopérative, qui envisage aussi de renforcer ses équipes sur le terrain au service des associés, mise également sur Syninvest, sa filiale d’investissement, pour renforcer les fonds propres du groupement. Syninvest a ainsi émis des titres participatifs à hauteurs de 1M€ pour un financement à long terme d’au moins sept ans, confie la direction.

      Enseignes du même secteur
      Demander une
      documentation

      Pour plus d'informations sur GUILDE DES ORFEVRES

      Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

      Je suis intéressé par la franchise GUILDE DES ORFEVRES
      Consultez l'Indicateur de la Franchise