Fermer
Secteurs / Activités

    Synalia veut “ouvrir” son développement - Brève du 17 janvier 2008

    Synalia, le groupement de bijoutiers rassemblant les enseignes La Guilde des Orfèvres, Julien d’Orcel, Heure et Montres et Parfait Alibi, souhaite passer à l’étape supérieure.
    La structure est née de la fusion en 2002 de la Guilde des Orfèvres et de Bijoutiers de France. Il a fallu du temps pour que des bijoutiers parfois concurrents deviennent des partenaires et développent ensemble des projets”, explique Frédéric Guyot, le directeur commercial et marketing du groupe.
    Et si chaque enseigne est en passe de trouver une identité qui lui soit propre (modification des concepts de magasin, du positionnement, de la communication…), le recrutement va lui aussi se modifier. “Actuellement, notre développement se fait en interne, majoritairement via des coopérateurs qui ouvrent une enseigne supplémentaire. Nous accueillons 5 à 6 nouveaux partenaires par an. Nous souhaiterions passer à une quinzaine.”
    Et pour cela, la coopérative s’est engagée dans une campagne de prospective importante. Par exemple, au salon professionnel Print’Or de Lyon son stand va passer de 30 à 126 m². “De plus, nous allons aussi pour la première fois avoir des pilotes qui nous serviront à la fois de modèles et de centres de formation.”

    Le groupement a donc procédé à la création d’une filiale qui sera en charge de développer ces succursales.
    Rappelons que Synalia, rassemble sous ses 4 enseignes, 400 points de vente tenus par 250 associés. Le réseau a réalisé en 2007 un chiffre d’affaires de près de 210 millions d’euros.

    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur GUILDE DES ORFEVRES

    Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

    Je suis intéressé par la franchise GUILDE DES ORFEVRES
    Consultez l'Indicateur de la Franchise