Fermer
Secteurs / Activités

    Témoignage de Ouassim Ben Hariz, multi-licencié L’Orange Bleue en région parisienne

    Déjà à la tête d’une société de telecoms, Ouassim Ben Hariz, devenu licencié de la marque L’Orange Bleue, a ouvert coup sur coup à la fin de l’année 2016 deux salles de sports en région parisienne.

    Ouassim Ben Hariz, franchisé L'Orange Bleue Mon Coach FitnessGérant de société dans le secteur des telecoms, Ouassim Ben Hariz commence à s’intéresser au marché du fitness en 2014. Pour sa deuxième expérience d’entrepreneur, il recherche, avec son associé, un business porteur pour changer de secteur en intégrant une franchise, afin d’aller plus vite et de gagner du temps.

    « A l’époque, il n’y avait pas autant de salles de sport et on a senti que c’était un marché avec du potentiel, qui allait décoller », se souvient-il. Ne venant pas de ce monde, ils cherchent une structure pour les accompagner et rencontrent les dirigeants de L’Orange Bleue sur le salon Franchise Expo Paris en mars 2015. « C’était l’enseigne la plus sérieuse, avec la tête de réseau la mieux structurée et aussi la marque numéro un sur le marché, avec une implantation dans toute la France. »

    Deux salles de sport en quelques mois

    Au départ, Ouassim Ben Hariz veut ouvrir à Rosny-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, mais il n’y trouve pas de locaux. Après avoir étendu sa recherche au secteur d’Aubervilliers, il opte finalement pour La Courneuve, où aucune salle de sport n’est encore implantée.

    Après avoir réalisé une première étude de marché, puis une seconde plus détaillée avec l’aide du franchiseur, et bénéficié de deux journées de formation sur la présentation de son dossier aux banques, il obtient les financements pour monter sa salle de sport. Et réunir les 300 000 € d’investissement nécessaires, dont 50 000 € d’apport personnel.

    Déjà diplômé en école de commerce, il suit une formation initiale d’une semaine au siège de L’Orange Bleue : « Cela m’a apporté une expertise métier et j’ai découvert les rouages du fitness que je ne maîtrisais pas encore », explique-t-il.

    « L’avantage de la franchise, c’est de pouvoir se concentrer sur son cœur de métier. Cela me laisse le temps de développer mon business. »

    Ouassim Ben Hariz, multi-licencié L'Orange Bleue en région parisienneEn septembre 2016, Ouassim Ben Hariz ouvre son premier club à La Courneuve. Puis un deuxième quelques mois après : mi-décembre 2016, il rachète en effet L’Orange Bleue de Sarcelles, alors en cours de liquidation : « J’ai vu le potentiel de cette salle et j’ai voulu accompagner son gérant, raconte-t-il. Quand nous avons repris le club, il comptait 300 adhérents. Six mois plus tard, 1 200 personnes étaient inscrites à la salle. »

    A La Courneuve, l’activité démarre un peu moins bien que prévu : « On espérait avoir un impact plus important dès le départ, mais on s’est rattrapés par la suite et aujourd’hui on est dans les clous : l’entreprise gagne de l’argent ». Il faut dire qu’au démarrage, le chef d’entreprise a dû mener en parallèle sa création d’entreprise et une reprise d’activité.

    « Quand j’ai repris Sarcelles, cela a nécessité beaucoup d’heures de travail : il fallait faire deux journées en une ! Mais avec mon associé, on a su s’entourer en recrutant deux à trois salariés par salle ». Et les ambitions de Ouassim Ben Hariz ne s’arrêtent pas là : « Je veux ouvrir un club par an et l’avantage de la franchise dans toute cette aventure, c’est de pouvoir se concentrer sur son cœur de métier. Cela me laisse le temps de développer mon business. »

    Enseignes du même secteur
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur L’ORANGE BLEUE – MON COACH FITNESS

    Dénicher les meilleures franchises Envoyer ma demande aux franchises du même secteur / activité, sélectionnées par Franchise Magazine !

    Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

    Je suis intéressé par la franchise L’ORANGE BLEUE – MON COACH FITNESS
    Trouvez votrelocal