Fermer
Secteurs / Activités

    Un Jour un Sac structure sa distribution - Brève du 3 avril 2013

    Le maroquinier français haut de gamme ouvre son recrutement en affiliation. Objectif : porter le réseau de points de vente (3 aujourd'hui) à 30 unités d'ici trois ans.

    Créée en 1998 par François Reinier et dotée d’un premier pilote parisien en 2002, Un Jour un Sac veut passer la vitesse supérieure s’agissant de son réseau de distribution à ce jour composé de deux adresses dans la capitale (boulevard Raspail dans le 7e et rue des Saussaies dans le 8e) et d’une troisième en province, à Aix. “Nous ne sommes pas une multinationale (10 personnes au siège, ndlr) mais la marque dispose d’un fort potentiel et s’appuie sur un modèle économique performant avec des petits magasins générant d’excellents rendements”, explique Jacques Bignon, directeur du développement. Le magasin Raspail (17m²) flirte aujourd’hui avec les 500 000 euros de chiffre d’affaires. 
    Positionnée haut de gamme avec un panier moyen de 250 euros, Un Jour un Sac se revendique d’un 100 % made in France, tous les produits étant intégralement fabriqués au Pays basque. L’autre particularité de la griffe tient dans la possibilité, pour la cliente, de créer et de personnaliser ses articles. Sacs et poignées sont en effet dissociés, offrant ainsi des centaines de combinaisons selon les matières et coloris choisis. Un Jour un Sac cible une femme CSP+ de 35 à 50 ans, cliente de griffes telles Lancel ou Longchamp.
    En ouvrant son recrutement à des partenaires affiliés – des commerçants disposant déjà de petites surfaces, des femmes désirant exploiter leur propre petit commerce, des détaillants connaisseurs de la marque – Un Jour un Sac veut s’implanter en priorité dans les grandes métropoles régionales (Nantes, Bordeaux, Marseille, Montpellier, Saint-Étienne, Toulon) et les agglomérations de plus de 70 000 habitants.
    L’objectif est de compter 30 unités dans les trois ans. Modulable selon les opportunités, le concept peut se dupliquer sous forme de magasin traditionnel monomarque en centre-ville (20 à 30m²), de corner ou de shop in shop (15m²). 
    Le droit d’entrée a été fixé à 10 000 euros, les redevances mensuelles à 3 % du CA HT. La direction mentionne un investissement initial de 90 000 euros hors pas-de-porte et un CA prévisionnel approchant les 300 000 euros après trois ans d’activité.
    Largement diffusée à l’international, Un Jour un Sac réalise “plus de la moitié de son activité à l’export”, notamment au Japon (son premier marché), en Italie et au Canada.

    40 000 €
    Apport personnel
    10 000 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur UN JOUR UN SAC (RENIER)

    Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

    Je suis intéressé par la franchise UN JOUR UN SAC (RENIER)
    Consultez l'Indicateur de la Franchise