Fermer
Secteurs / Activités

    Et si le travail flexible était le secteur d’avenir de la franchise ?

    Tribune publiée le 23 août 2019 par Christophe BURCKART
    En savoir plus sur l'auteur

    Alors que la révolution des espaces de travail est en marche, les franchisés se tournent vers le marché des bureaux tout-équipés, porteur de nouvelles opportunités… qui ne devraient pas faiblir dans les années à venir.  

    Christophe-Burckart-IWG-France-TxtPar Christophe Burckart, Directeur général d’IWG France

    Avec l’essor des nouveaux environnements de travail, de plus en plus de professionnels optent pour le travail flexible. Cette tendance n’est pas près de s’inverser, comme en témoigne une récente étude de Jones Lang Lasalle (JLL) :  la demande en matière d’espaces de travail flexible devrait augmenter de 30% par an, sur les 5 prochaines années. Cet engouement autour du coworking représente une opportunité de choix pour ceux qui souhaitent intégrer le monde de la franchise. Il s’agit également d’une alternative aux traditionnelles franchises de magasins, restaurants ou hôtels qui sont désormais plus concurrencées que jamais.

    Des atouts financiers et managériaux attractifs

    L’industrie de la franchise a longtemps été dominée par des activités B2C, orientées vers les consommateurs. Pour se lancer, beaucoup d’entrepreneurs étaient séduits par la perspective de faire partie d’un réseau de marques connues et reconnues du grand public, à l’image de McDonald’s ou Ibis. Pourtant, l’attrait du travail flexible pour un nombre croissant de professionnels pourrait bouleverser ce schéma. 1,87 milliard d’entre eux auront d’ailleurs recours au travail flexible d’ici 2022, ce qui constitue un potentiel attractif pour les franchisés.

    Très en vogue auprès des entrepreneurs désireux d’offrir à leurs collaborateurs des espaces de travail collaboratif, le coworking présente des bénéfices majeurs pour les franchisés.

    Le travail flexible, un secteur en pleine croissance

    Centre d'affaires Regus à Mérignac - franchise de services

    Le boom des espaces de travail flexibles s’explique aussi par leur développement dans toutes les régions et plus seulement dans les métropoles, ce qui permet de toucher des bassins de population plus nombreux. Depuis la publication du rapport gouvernemental Lévy-Waitz en septembre 2018 énonçant un certain nombre de recommandations pour redynamiser le territoire, dont la création d’une structure nationale des tiers lieux, les acteurs du coworking ont bien compris l’importance d’aménager des espaces utilisables par tous les entrepreneurs, qu’ils résident à proximité des grandes villes ou non. Il est donc temps d’opter pour ces véritables bureaux mobiles qui représentent l’avenir de l’immobilier d’entreprise.

    Les Millenials, perçus comme les futures cibles des franchisés, possèdent eux-mêmes un réel intérêt pour les nouveaux modes de travail et perçoivent le « bureau » différemment. La preuve, 69 % des Millenials échangeraient leurs bénéfices au travail (comité d’entreprise, rémunération attractive…) contre un meilleur espace de travail. Dans un monde où la mobilité devient une condition du succès, le travail flexible s’impose comme une composante essentielle de notre manière de travailler aujourd’hui et demain.

    La franchise en France a engendré 62 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2018, soit une progression de 4,1% par rapport à 2017. Cette bonne santé exprime un intérêt accru des franchisés pour de nouvelles opportunités de développement, comme le travail flexible. Encore peu visible, la part du bureau flexible parmi les secteurs franchisés devrait se renforcer au regard du potentiel énorme du marché. Reste aux franchisés à saisir pleinement de cette occasion et faire partie des pionniers d’un secteur promis à une croissance forte et durable.