Fermer
Secteurs / Activités

    Burger King relance son recrutement de franchisés

    Suspendu en 2016 avec l’arrivée des 93 franchisés Quick, le recrutement de franchisés Burger King est relancé par la chaîne. Pour créer une partie des nouveaux restaurants prévus d’ici 2020.

    “En 2016, le recrutement de nouveaux franchisés n’était pas une priorité, avoue Jérôme Tafani, directeur général de Burger King France et vice-président de France Quick. Avec le rachat du réseau Quick et la transformation des restaurants en Burger King, le réservoir de franchisés Burger King s’est naturellement enrichi.”

    Mais – il le précise en ce début d’année 2017 – vu ses objectifs de développement (600 restaurants en France en 2020) et afin de tenir le rythme, le groupe aura “à moyen terme besoin de nouveaux franchisés”.

    C’est pourquoi nous allons rouvrir  le recrutement, annonce le dirigeant, (même s’il reçoit déjà de “nombreuses sollicitations”). Car un certain temps s’écoule, incompressible,  entre la réception des candidatures, la validation des candidats et la prise en charge effective de l’exploitation d’un restaurant.”

    Pour devenir franchisé Burger King, il faut ainsi réussir la formation théorique de 9 semaines (en cas d’échec, un redoublement est possible). Obtenir “la certification Burger King”. Puis se former au sein d’autres restaurants franchisés “pour une durée idéale de quelques mois comprenant, en particulier, la participation à au moins une ouverture”.

    Un profil bien précis d’entrepreneur

    Les autres conditions sont claires : disposer d’au moins 300 000 € d’apport (dont 50 000 de droit d’entrée, hors formation) pour un investissement initial compris, selon les cas, entre 800 et 950 000 €.

    Indispensable aussi : “avoir l’esprit entrepreneur et présenter “une expérience réussie et prouvée de gestion d’un centre de profit avec de multiples employés peu qualifiés”.

    On sait encore que la chaîne recrute plutôt des franchisés capables d’exploiter plusieurs restaurants. La moyenne était de 3 chez Quick. Mais Jérôme Tafani ne met pas de limite au nombre d’établissements par exploitant. “La seule limite est celle du franchisé, assure le directeur général.

    Pour chaque projet, le nouvel entrant doit prévoir de créer 80 à 90 emplois et de financer la formation de son personnel (“deux mois pour les équipes d’encadrement et deux semaines pour les équipiers”). Une formation dont le coût  fait partie des frais d’ouverture et pour laquelle le franchisé peut bénéficier de certaines aides (OPCA, Pôle Emploi).

    Une partie des 20 à 30 créations en franchise prévues en 2017

    Comme pour les franchisés Quick convertis, les redevances seront de 9 % pour l’enseigne et de 5 % au total pour la publicité (3,5 au plan national et 1,5 au plan local). Pour un chiffre d’affaires moyen situé aujourd’hui “entre 3,5 et 4 M€”. Mais qui devrait logiquement diminuer avec la multiplication des points de vente.

    En 2017, 30 à 40 créations de Burger King sont prévues, “dont 70 % par des franchisés, le reste en succursales. “Une vingtaine” de franchisés seront à la manœuvre. Parmi eux plusieurs Burger King déjà membres du réseau ouvriront leur deuxième restaurant. La part laissée par la chaîne aux nouveaux entrants n’est pas encore précisée.

    300 000 €
    Apport personnel
    50 000 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    200 000 €
    Apport personnel
    35 000 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    Enseignes du même secteur
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur BURGER KING

    Dénicher les meilleures franchises Envoyer ma demande aux franchises du même secteur / activité, sélectionnées par Franchise Magazine !

    Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

    Je suis intéressé par la franchise BURGER KING Trouvez votrelocal