Fermer
Secteurs / Activités

    Fin de partie pour la chaîne Maxi-Livres - Brève du 2 janvier 2007

    Le tribunal de commerce de Lyon a clos, le 26 décembre, la liquidation du réseau de livres neufs à prix réduits, qui regroupait 135 librairies en France et 9 en Belgique.
    Fondée en 1981, elle avait connu, après un développement, en propre et en franchise, sans doute trop rapide, un premier dépôt de bilan en 1997. Mais la reprise du réseau par le groupe Omnium (Eurodif, Burton et Devred) en 1997 n’a jamais permis à se redresser totalement la situation : Maxi-Livres affichait pour l’exercice 2005 une perte de 17 millions d’euros pour un chiffre d’affaires de 38,5 millions.
    L’ultime tentative de relance, sous la forme d’un nouveau concept destiné à élargir la clientèle, n’ayant pas apporté les résultats espérés, elle avait été placée en redressement judiciaire le 26 juin dernier. Si l’activité n’était pas rentable, les boutiques, toutes situées en emplacement numéro un, pouvaient intéresser de nombreux distributeurs.
    Maxi-Livres a été vendu par appartements : Avenir Telecom, Game, Body Shop, et Bibliopolis ont acheté des fonds de commerce. Quant aux stocks et aux activités d’édition, ils ont été acquis par une société animée par un ancien cadre de l’enseigne.

    Enseignes du même secteur