Fermer
Secteurs / Activités
    LA BOUCHERIE HABILLAGE SEP18

    Franchises de prêt-à-porter et accessoires : les créneaux à la mode

    Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page
    Actu secteurs
    8 octobre 2018

    Les Français aiment la mode, et pas seulement quand elle défile sur les podiums. Alors certes, leur consommation de textile est globalement en repli. Mais ils sont nombreux à continuer de consacrer une part non négligeable de leur budget à l’achat de vêtements, chaussures et accessoires. En général, dans les réseaux d’enseignes.

    Il y a, bien sûr, les géants succursalistes : l’Espagnol Zara, franchise_pause-cafe_silhouettele Suédois H&M, le Néerlandais C&A ou encore l’Irlandais Primark. Toutefois, le marché français de la mode, ce sont aussi de nombreuses enseignes d’indépendants. La Fédération française de la franchise en recense 364 (contre seulement 195 dans l’alimentaire, par exemple), fédérant 7 114 magasins sur le territoire, pour un chiffre d’affaires global de 4,12 milliards d’euros (pour l’année 2017). Et le secteur continue de recruter.

    Prêt-à-porter : la femme en pointe

    Dans le prêt-à-porter, si l’homme n’est guère à la fête, les concepts dédiés à la femme restent fashion. En particulier quand ils sont bien ciblés. Ainsi, quand les enseignes de mass market ont du mal à résister aux offensives des grandes chaînes intégrées et du e-commerce, d’autres, au positionnement plus étudié, tiennent elles la forme. C’est le cas par exemple de Christine Laure, dont les collections habillent « la femme active de plus de 40 ans, du 38 au 52 ». Mais aussi de Pause Café, qui cible une « clientèle mûre et moderne » et rend la mode accessible aux « tailles gourmandes ». Ou encore de Cuir-City.com, venu du web et désormais à la recherche de patrons de magasins bien physiques.

    Un vestiaire enfant qui monte en gamme

    La concurrence des succursalistes et de la grande distribution, spécialisée (Kiabi, La Halle…) ou généraliste (Auchan, Carrefour, etc.) est particulièrement vivace du côté du prêt-à-porter pour enfants. Pour faire la différence, les franchises du secteur ont eu tendance à monter en gamme ces dernières années, à l’image de La Compagnie des Petits. Et à développer l’omnicanalité, devenue incontournable pour séduire et fidéliser les parents.

    Des réseaux bien dans leurs chaussures

    sac-cuir-moaLes grands réseaux sous enseignes (André, Eram, Besson, San Marina…) captent près de 40 % du marché de la chaussure, en valeur. Et, là encore, les pure players montent en puissance (environ 10 % des ventes aujourd’hui). Dans ce contexte, la prime va aux franchises de proximité haut de gamme, telles Finsbury et ses souliers cousus mains. Les mieux à même, aujourd’hui, de conserver leur clientèle.

    L’accessoire devient essentiel

    L’accessoire… accessible, ou comment se faire plaisir sans se ruiner. Tel semble être le crédo des enseignes spécialisées depuis quelques années. Bijoux, sacs, foulards et autres bonnets se déclinent dans tous les styles mais à petits prix. Comme chez Moa, la référence française du secteur, qui continue de recruter pour ouvrir de nouveaux magasins.

    80 000 €
    Apport personnel
    7 600 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    0 €
    Apport personnel
    0 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    50 000 €
    Apport personnel
    15 000 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    50 000 €
    Apport personnel
    8 000 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    150 000 €
    Apport personnel
    25 000 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    45 000 €
    Apport personnel
    10 000 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche

    A lire également sur CHRISTINE LAURE

    • Devenir franchisé en prêt-à-porter, mode, accessoires : où s’implanter ?
      31 Oct 2018

      Devenir franchisé sur un créneau porteur comme le prêt-à-porter féminin, la mode enfantine, les accessoires ou encore les chaussures en rejoignant une enseigne qui recrute permet de bénéficier de la notoriété et du savoir-faire mis au point par le franchiseur. Et notamment, dans le cas des chaînes développées en commission-affiliation, de leur savoir-faire en matière… Lire la suite

    • Comment financer son projet de franchise dans la mode ?
      23 Oct 2018

      Créer une entreprise en franchise présente un coût souvent un peu plus élevé que celui d’une création en solo. Et pour cause : le franchisé va  bénéficier d’une marque reconnue, d’un accompagnement dans ses démarches, d’un savoir-faire substantiel… Avantages qui doivent in fine lui permettre de démarrer plus vite et de réussir mieux. Et que sa… Lire la suite

    • Franchises de prêt-à-porter et accessoires : 6 enseignes qui recrutent
      17 Oct 2018

      Christine Laure : une marque-enseigne spécialiste du prêt-à-porter féminin Entreprise familiale fondée en 1961, Christine Laure est d’abord un créateur et  fabricant de prêt-à-porter pour femme à prix abordable, décliné dans les tailles 38 à 52. Puis un distributeur depuis l’inauguration, en 1997, de la première boutique à l’enseigne en région parisienne. Ciblant la femme active… Lire la suite

    • Franchises de prêt-à-porter et accessoires : les créneaux à la mode
      08 Oct 2018

      Il y a, bien sûr, les géants succursalistes : l’Espagnol Zara, le Suédois H&M, le Néerlandais C&A ou encore l’Irlandais Primark. Toutefois, le marché français de la mode, ce sont aussi de nombreuses enseignes d’indépendants. La Fédération française de la franchise en recense 364 (contre seulement 195 dans l’alimentaire, par exemple), fédérant 7 114 magasins sur le… Lire la suite

    • Textile : Christine Laure, un distributeur en franchise
      31 Août 2015

      Plutôt discrète dans sa communication, Christine Laure est pourtant loin d’être invisible dans le paysage pour le moins encombré des enseignes de prêt-à-porter féminin. Avec près de 150 boutiques intégrées et affiliées en France, la société familiale basée à Dijon poursuit son développement avec l’objectif d’une dizaine d’ouvertures annuelles en direct et avec des entrepreneurs… Lire la suite

    A lire également sur ce thème

    • Maa Bikes à la recherche de partenaires
      05 Déc 2018

      Maa Bikes est une jeune société qui s’est spécialisée dans la vente de vélos électriques de tous types : fat bikes permettant d’accéder à tous types de terrains, beach cruisers, vélos pliants, VTT pour terrains accidentés. Grâce à leur moteur et leur batterie, les vélos électriques permettent de pédaler plus facilement sur la route, la plage… Lire la suite

    • Le Comptoir Irlandais – I love Noël
      03 Déc 2018

      Du 1er au 15 décembre, Le Comptoir Irlandais vous propose des prix exceptionnels sur ses coups de coeur et sa sélection de Noël. Cave à whisky, rhum et bières, épicerie fine, thés & infusions, mode… Pour Noël, visitez nos boutiques et faites le plein de cadeaux originaux et variés ! Véritable vitrine de l’île verte… Lire la suite

    • Le groupe Beaumanoir arrête l’activité de Scottage
      23 Nov 2018

      Clap de fin pour Scottage. L’enseigne de prêt-à-porter pour femmes mûres, développée en propre et en affiliation (plus de la moitié de ses points de vente), cessera son activité le 31 août 2019. Une décision de son propriétaire, le groupe malouin Beaumanoir, qui invoque des déficits récurrents (5 millions en 2017) sur un secteur textile… Lire la suite

    • Le réseau Cyclable a atteint la cinquantaine de magasins
      19 Nov 2018

      Apparue en 2005 à Toulouse, l’enseigne Cyclable s’est développée discrètement, le temps de valider sa formule. En 2010 une société de développement a vu le jour et l’expansion s’est accélérée, en particulier en franchise. Aujourd’hui, le réseau regroupe environ une cinquantaine de points de vente dans toute la France, ainsi que deux en Suisse. Et l’expansion… Lire la suite

    • Gémo relooke ses magasins et accélère dans l’omnicanal
      09 Nov 2018

      Fleuron du Groupe Eram (Bocage, TBS, Texto, Faguo…) avec ses 440 magasins et 884 millions d’euros de chiffre d’affaires (-1% en 2017), l’enseigne Gémo change de look et de dimension, mais pas d’ADN. Elle présentait le 8 novembre à Basse-Goulaine, en banlieue de Nantes, son nouveau concept magasin, imaginé avec l’agence HMY. Un « family store« ,… Lire la suite

    CUIR CITY BAN18
    Enseignes du même secteur
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur CHRISTINE LAURE

    Je suis intéressé par la franchise CHRISTINE LAURE Trouvez votrelocal