Fermer
Secteurs / Activités

    Geneviève Lethu veut accélérer sur le Web

    Brève
    26 septembre 2012

    Persuadé que l’avenir est au multicanal, le spécialiste en arts de la table étoffe peu à peu l’offre de son site marchand. Sans pour autant délaisser son réseau de franchises à l’enseigne Geneviève Lethu.

    Un an après avoir fait ses débuts dans le e-commerce, le distributeur d’arts de la table Geneviève Lethu semble prêt à passer la vitesse supérieure. Alors que son site marchand ne génère encore, en termes de chiffre d’affaires, que l’équivalent d’un petit magasin, il a prévu d’étoffer progressivement son offre sur le net. Appelé à devenir, selon Edmond Kassapian, Pdg de l’enseigne, un canal de vente “complémentaire” à son réseau physique.
    “Nous avons découvert, avec la vente en ligne, un outil et un savoir-faire que nous ne connaissions pas. Nous les maîtrisons désormais. Et sommes persuadés que notre avenir passe par un développement mixte d’Internet et de notre chaîne de proximité”, explique-t-il.
    Les franchisés Geneviève Lethu touchent déjà une commission sur les ventes réalisées via le Web sur leur secteur géographique. “Nous allons maintenant voir comment nous pouvons utiliser le e-commerce pour générer du trafic dans leurs magasins, par exemple en y faisant livrer les colis. Et réfléchissons aussi aux synergies marketing à mettre en place, notamment par partage des bases de données clients entre les deux canaux”, ajoute le responsable.

    Faire cohabiter deux mondes

    Pour le Pdg de Geneviève Lethu, il s’agit, en misant sur le e-commerce, de s’adapter aux attentes d’une partie – la plus jeune et la plus “connectée” – de la clientèle existante du réseau. Mais aussi de conquérir de nouveaux prospects, qui ne disposeraient pas d’une boutique près de chez eux.
    Le développement du Web pourrait aussi s’avérer un moyen de contourner les difficultés que rencontre actuellement le franchiseur pour créer de nouveaux magasins. “Le coût de l’immobilier commercial reste très élevé alors que la consommation d’arts de la table est à l’arrêt depuis 2008. Alors oui, ouvrir un point de vente est devenu plus compliqué qu’il y a quelques années”, reconnaît ainsi Edmond Kassapian.
    Pour autant, il reste persuadé que les 63 magasins (et 14 corners dans les grands magasins) de son réseau français ont encore un bel avenir devant eux. Notamment car ils bénéficient d’une marque forte, d’une vraie créativité et d’une forte dynamique commerciale. “Nous n’avons par ailleurs jamais déployé autant d’efforts pour les soutenir, aussi bien en termes de renouvellement des gammes que d’animation ou de communication. Toutes les pistes sont explorées”, assure en outre le responsable.

    120 000 €
    Apport personnel
    16 000 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    Enseignes du même secteur
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur GENEVIEVE LETHU

    Dénicher les meilleures franchises Envoyer ma demande aux franchises du même secteur / activité, sélectionnées par Franchise Magazine !

    Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

    Je suis intéressé par la franchise GENEVIEVE LETHU Trouvez votrelocal