Fermer
Secteurs / Activités

    Guillaume Varobieff, directeur de la franchise Repar’stores

    Le cap des 200 agences Repar’stores franchisées sera franchi avant la fin de 2018.

    KE1C5594Repar’stores fédérait 170 agences franchisées sur le territoire fin 2017. Le cap des 200 est-il en vue ?

    Fin juillet et à la faveur des 13 inaugurations concrétisées depuis janvier, notre réseau comptera 182 franchisés, propriétaires de 196 agences de réparation et modernisation de stores et volets roulants. Alors oui, le cap des 200 est désormais tout proche ! Sachant qu’une dizaine de nouveaux partenaires sont d’ores-et-déjà inscrits à nos cessions de formation du second semestre,  nous l’aurons franchi aisément avant que l’année ne se termine.

    La formation des franchisés, justement, semble avoir pris une nouvelle dimension chez Repar’stores ces derniers mois…

    Nous avons embauché une responsable de formation il y a un peu plus d’un an et sous son impulsion, ce pôle a en effet pris une nouvelle dimension. Jusqu’alors, nos franchisés pouvaient suivre jusqu’à trois jours de formation continue par an ; désormais nous leur proposons un programme beaucoup plus vaste. Il porte sur des sujets techniques, bien entendu, et sur la conduite de leur entreprise. Mais aussi sur le développement personnel, à travers la gestion du temps ou celle du stress par exemple. Dont nous nous sommes rendu compte qu’elles étaient de vraies problématiques pour eux.

    Est-ce aussi dans cette optique de les aider à mieux gérer leur temps que vous avez mis sur pieds un call center centralisé ?

    Alors qu’ils sont déjà très pris par leurs interventions, les franchise-reparstore-batiment afranchisés Repar’stores passent des heures au téléphone, chaque semaine, à caler ou confirmer des rendez-vous. En début d’année, nous leur avons présenté un projet de call center, qui prendrait en charge cette partie de leur travail. Au mois d’avril, nous sommes entrés en phase de test : 15 adhérents bénéficient aujourd’hui d’une planification centralisée de leur agenda. Les premiers retours sont très encourageants, les techniciens concernés ont vraiment gagné en confort de travail. A la mi-juillet nous dresserons un premier bilan de ce test avec nos franchisés. Et nous espérons commencer à déployer le service dans le réseau, à plus grande échelle, en janvier 2019.

    Vous encouragez par ailleurs vos franchisés, qui pour la plupart travaillaient jusqu’ici seuls, à embaucher. Pourquoi ?

    En 2018, notre réseau a fait environ 32 millions d’euros de chiffre d’affaires. Or, l’on sait que le potentiel du marché français de la réparation et modernisation de volets roulants est d’au moins 650 millions annuels. Autrement dit, chacun de nos franchisés a, sur sa zone,  un énorme potentiel de développement. Avec une seule embauche, non seulement il sécurise son activité et gagne en confort de travail, mais surtout il peut doubler ses ventes. Alors, nous les y accompagnons, en étudiant avec eux le seuil de rentabilité à partir duquel ils peuvent le faire, puis en leur fournissant des contrats de travail ou des grilles de rémunération types. Dix franchisés Repar’stores ont ainsi prévu d’embaucher cette année. Ils seront une trentaine dans le réseau à ne plus travailler seuls à fin 2018. Et ce nombre va continuer à augmenter, nous en sommes convaincus.

    5 000 €
    Apport personnel
    20 000 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    Enseignes du même secteur
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur REPAR’STORES

    Dénicher les meilleures franchises Envoyer ma demande aux franchises du même secteur / activité, sélectionnées par Franchise Magazine !

    Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

    Je suis intéressé par la franchise REPAR’STORES
    Trouvez votrelocal