Fermer
Secteurs / Activités

    Isabelle Rochelandet, vice-présidente Choice Hôtels Europe

    Nous voulons doubler notre parc en France d’ici à 2012

    Vous avez visiblement réalisé une bonne année 2006. Comment Choice Hotels Europe compte-t-il réussir à encore faire mieux et imposer durablement ses marques Comfort et Quality?
    2006 a été en effet une très bonne année en termes d’activité. Nous avons réalisé un chiffre d’affaires de 92 M€, soit une progression de 8% à périmètre comparable. Beaucoup de nos hôtels ont été rénovés et en ont profité pour augmenter leurs prix moyens. Signalons que 2006 a été un bon cru pour l’hôtellerie en général.
    En dehors des Etats-Unis, ls siutation est paradoxale. Choice Hôtels International est le deuxième groupe hôtelier au monde et pourtant on ne retrouve pas cette position en Europe, et plus encore en France où il ne compte que 120 établissements. Pour y remédier, nous avons défini un plan d’attaque sur les cinq prochaines années. Notre objectif est clair : doubler notre parc d’ici à 2012 et entrer ainsi dans le top five des chaînes en France. Avec Quality comme fer de lance.  

    Quel impact a eu le rachat de la master-franchise en Europe ? Est-ce un plus pour Choice Hotels Europe d’être redevenu une filiale de la maison mère américaine ?
    2006 a été une année charnière. Car depuis décembre dernier, la maison mère américaine pilote en direct, avec les équipes terrain basées en France, le développement en Europe Continentale de Comfort, Quality et Clarion, rôle qui était confié jusqu’alors à un master-franchisé anglais. Celui-ci a rencontré certaines difficultés et ne conserve aujourd’hui que le Royaume-Uni en portefeuille.
    Les Américains ont décidé de reprendre les choses en mains pour donner une nouvelle impulsion aux chaînes. Une nouvelle société juridique a été créée pour l’occasion – Choice Hôtels France, SAS au capital de 37 000 € – dont le président est Mark Pearce, cadre dirigeant basé aux Etats-Unis. Cette reprise en mains étend encore plus notre périmètre qui concerne toujours la France, la Belgique, Suisse mais aussi désormais l’Espagne et le Portugal. Deux pays sur lesquels nous fondons de grands espoirs dans les années à venir.

    Quels sont vos objectifs en termes de développement en franchise dans l’Hexagone ? Avez-vous d’autres chantiers prioritaires ?
    En France, le marché est très concurrentiel. Pour avancer, nous allons devoir récupérer des parts de marché sur nos concurrents. Atteindre les 250 adresses en franchise et comptabiliser 600 000 nuitées par an me semble un objectif tout à fait réalisable. Pour concrétiser ce projet ambitieux, nous allons multiplier les pistes de développement. Rallier des indépendants ou séduire des hôteliers d’autres chaînes…. A la différence d’autres groupes, nos établissements ne sont pas normés et conservent ainsi leur identité. Nous envisageons également de racheter une enseigne existante, si l’opportunité se présente.
    Le développement n’est pas le seul élément de notre stratégie. La chaîne travaille aussi sur la montée en gamme de ses établissements, avec un positionnement des marques Comfort et Quality autour du créneau des 3 étoiles. Nous allons également accentuer nos efforts en termes de communication, pour combler le manque de notoriété de nos marques. En 2007, c’est une enveloppe de près de 2,5 M€ mobilisée par la maison mère qui sera consacrée au poste ventes et marketing. Soit près de 50% de plus par rapport à l’année précédente. Ce qui devrait booster encore un peu plus l’activité de nos franchisés.

    Enseignes du même secteur
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur COMFORT

    Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

    Je suis intéressé par la franchise COMFORT
    Consultez l'Indicateur de la Franchise