Fermer
Secteurs / Activités

    Jacques Guillon, directeur général - Interview du 4 février 2009

    Notre parc est à la fois dans une phase de développement et de consolidation.

    Dans une conjoncture incertaine et sur un marché mature comme celui de la puériculture, comment s’est comportée la coopérative Bébé 9 en 2008 ?
    C’est une année de continuation en termes de développement du chiffre d’affaires. Fin décembre, notre avons réalisé un CA de 140 M€, en hausse de +8%. A magasins constants, nous sommes à +2,5%, de bons résultats dans la période actuelle.
    Nous avons procédé à une douzaine de création de magasins. Le groupement affiche 183 points de vente, avec les DOM-TOM et nos 6 unités au Maroc. Cela fait maintenant plusieurs années que nous privilégions la périphérie au centre-ville. Il faut savoir que 95 % des sorties de réseau concernent des petites unités. C’est-à-dire des magasins qui ne correspondent plus au concept et n’occasionnent qu’une faible perte de chiffres d’affaires et de m².
    Le développement se réalise désormais uniquement sur des surfaces comprises entre 300 et 1 200 m². L’investissement pour un magasin de 600 m² s’élève à 300 000 € avec un apport personnel de 30 %. On constate que la situation est un peu plus tendue avec les banquiers. On demande parfois plutôt 35 à 40 % d’apport. Dans certains cas bien étudiés, l’entreprise Bébé 9 se positionne pour apporter un complément d’apport au niveau du capital. Le partenaire doit ensuite pouvoir réaliser un chiffre d’affaires d’1 M€.

    Le parc de Bébé 9 est stable ces dernières années. Quels sont vos projets de développement pour 2009 et quelle analyse faites-vous du secteur ?
    Notre parc, d’une surface de vente de 74 100 m² au 31 décembre 2008, est à la fois dans une phase de développement et de consolidation. Pour 2009, nous sommes en mesure d’annoncer 15 à 20 ouvertures. Certaines ont déjà eu lieu, à Alès et Montélimar. Nous allons parfaire notre maillage dans le Nord avec 4 ouvertures au premier semestre, notamment à Saint-Quentin et à Douai. Nous sommes déjà bien implantés dans l’Ouest mais nous avons du retard dans quelques zones, notamment la région parisienne. Une enseigne nationale comme Bébé 9 doit y combler son déficit. Des projets pourraient y être concrétisés en 2010 ou en 2011.
    La puériculture est un marché mature et diversifié avec une vive concurrence entre distributeurs spécialisés et grandes surfaces. Le secteur a enregistré de bonnes nouvelles avec les 801 000 naissances intervenues en France selon l’Insee en 2008, un chiffre en progression. Les Français sont les champions d’Europe en la matière. C’est un facteur forcément positif pour Bébé 9. Par ailleurs, si les consommateurs se serrent davantage la ceinture actuellement sur certains postes, cela semble moins le cas quand il s’agit de l’arrivée d’un enfant. La crise n’a pas impacté notre panier moyen.

    Quelle est votre stratégie en termes de positionnement et envisagez-vous un développement à l’international ?
    Nous souhaitons plus que jamais travailler sur trois axes : asseoir la notoriété de l’enseigne via des campagnes de communication variées. Veiller à la qualité des services proposés (liste de naissance, fidélisation…). Et pérenniser notre positionnement avec une large gamme de produits à tous prix. Après avoir remodelé notre site internet en 2007, nous avons lancé en 2008 un site marchand.
    L’international est un autre axe de réflexion pour le développement de notre coopérative. Nous avons déterminé 18 pays susceptibles d’accueillir à terme de futurs magasins Bébé 9, notamment l’Algérie, l’Europe du sud (Espagne, Italie, Grèce) et les pays de l’Est (Russie, Pologne, Roumanie). Autant de pays où nous souhaitons recruter des partenaires en master franchise.

    100 000 €
    Apport personnel
    12 000 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur BEBE 9

    Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

    Je suis intéressé par la franchise BEBE 9
    Consultez l'Indicateur de la Franchise