Fermer
Secteurs / Activités

    Impacté par la crise sanitaire, Orchestra-Prémaman cherche un repreneur

    Le groupe de puériculture et mode enfantine Orchestra-Prémaman (plus de 300 magasins en France début 2020, dont 140 en franchise) veut convertir sa procédure de sauvegarde en procédure de redressement judiciaire.

    ZAVENTEM-104Le Groupe Orchestra-Prémaman a tenu le 5 avril 2020 une réunion de son Comité Social et Economique (CSE) au cours de laquelle l’instance a rendu un avis favorable sur le projet de conversion de sa procédure de sauvegarde en procédure de redressement judiciaire.

    Ce projet avait été présenté fin mars, lors d’un premier CSE extraordinaire, par la direction d’Orchestra-Prémaman et les administrateurs judiciaires, désignés dans le cadre de la procédure de sauvegarde ouverte en septembre 2019.

    « Sous réserve que cette conversion soit effective, l’intention de l’enseigne est de présenter un plan de redressement par voie de continuation visant à assurer la poursuite de l’activité », avait indiqué le groupe dans un communiqué du 1er avril 2020. Qui annonçait aussi « la mise en place d’une recherche d’investisseurs ou de repreneurs pour le groupe, tout en poursuivant des négociations avec les créanciers de la société ».

    Orchestra-Prémaman est sous procédure de sauvegarde depuis septembre 2019

    La franchise Orchestra spécialiste du vêtement de maternitéLe 17 février 2020, le groupe spécialiste en puériculture et mode enfantine, sous procédure de sauvegarde depuis septembre 2019, avait déjà présenté à ses salariés un plan de réorganisation devant permettre d’accélérer son redressement et de pérenniser son activité.

    Ce plan comprenait 6 mesures principales comme le recentrage du groupe sur ses marchés stratégiques (France, Belgique, Suisse, Maroc et Grèce), la fermeture de 81 magasins à l’international et de 44 points de vente en France (36 succursales et 8 franchises), sur 304 à cette date.

    Au total, cette réorganisation devait entraîner la suppression de 300 postes en France et 300 à l’étranger. Orchestra-Prémaman employait alors 2 920 collaborateurs.

    La crise sanitaire a impacté l’activité d’Orchestra-Prémaman

    « L’évolution procédurale d’Orchestra-Prémaman est principalement liée aux conséquences financières de la crise sanitaire mondiale sans précédent liée au virus COVID-19, qui impacte significativement son activité sur les territoires où elle opère, explique l’enseigne dans son communiqué. Orchestra-Prémaman a été ainsi contrainte de procéder à la fermeture totale de son réseau mondial depuis une quinzaine de jours, sans certitude sur la date de réouverture ».

    Début avril, seules les ventes par Internet étaient maintenues, ainsi que le service « Ship from Store » (livraison depuis le point de vente) depuis une trentaine de magasins en France.

    Sous réserve de la conversion effective de la procédure de sauvegarde en redressement judiciaire, la direction d’Orchestra-Prémaman « souhaite privilégier la présentation à brève échéance d’un plan de redressement par voie de continuation » afin d’assurer la pérennité de l’activité, le maintien de l’emploi et l’apurement du passif.

    Et souhaite dans le même temps « explorer toutes les pistes permettant de maintenir dans les meilleures conditions l’activité du groupe, notamment sur le territoire français ». D’où son intention de mettre en place, en parallèle des négociations avec les créanciers, « un processus de recherche d’investisseurs dans le cadre d’un plan de cession ».

    90 000 €
    Apport personnel
    10 000 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    75 000 €
    Apport personnel
    10 000 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    Enseignes du même secteur
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur ORCHESTRA

    Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

    Je suis intéressé par la franchise ORCHESTRA