Fermer
Secteurs / Activités

    Covid-19 : le commerce et la franchise à l’arrêt

    L’arrêté du 14 mars 2020 portant diverses mesures relatives à la lutte contre la propagation du virus covid-19 a entériné la fermeture de la majorité des lieux recevant du public, dont une très grande partie des commerces français.

    Covid19En attendant le confinement total qui pourrait être annoncé ce lundi soir par le président de la République Emmanuel Macron, les bars, restaurants et la plupart des commerces non-alimentaires du pays ont baissé le rideau ce week-end, au moins jusqu’au 15 avril. L’arrêté du 14 mars n’excluait de la mesure que les supermarchés et commerces alimentaires comme les boulangeries, boucheries ou fromageries, les pharmacies, les stations-services, les bureaux de tabac, les banques et lieux de vente de la presse.

    Depuis, un arrêté complémentaire a précisé que les pressings, garages, concessionnaire automobile, cavistes, agences de travail temporaires, distributeurs et réparateurs de matériel informatique ou de télécommunication et distributeurs de matériaux de construction et quincaillerie, notamment, pouvaient également, jusqu’à nouvel ordre, rester ouverts au public. De même que les restaurateurs peuvent pour l’heure continuer à pratiquer la vente à emporter et la livraison. Et les commerces en général proposer le retrait des commandes passées en ligne.

    Lire l’arrêté du 15 mars dans son intégralité

    A lire aussi sur le sujet :

    Franchises, coopératives, succursales : cinq fédérations de commerçants demandent l’annulation des loyers et charges

    Les fédérations de commerçants obtiennent un geste de la part des bailleurs

    Covid-19 et suspension des loyers commerciaux : un premier pas avec l’ordonnance du 25 mars 2020