Fermer
Secteurs / Activités

    Franchises, coopératives, succursales : cinq fédérations de commerçants demandent l’annulation des loyers et charges

    Cinq fédérations de commerçants, dont la Fédération française de la franchise et la Fédération du commerce coopératif et associé, demandent l’annulation des loyers et charges commerciaux durant la période de fermeture des magasins.

    « La fermeture de presque tous les points de vente à la suite à l’arrêté du 14 mars 2020 place les commerçants dans une situation grave et absolument inédite », soulignent dans un communiqué commun daté du 18 mars 2020 cinq fédérations majeures du commerce (franchisé, associé, indépendant et intégré). Qui demandent en conséquence « l’annulation des loyers et des charges locatives dus pendant la période de fermeture des commerces quelles que soient leurs tailles ».

    Les fédérations de commerçants réclament des mesures d’urgence

    Centre-ville-commerces« Dans un contexte où de très nombreux commerçants n’ont plus aucune activité dans leurs magasins depuis le 15 mars, les entreprises font face à d’importants besoins de trésorerie et mettent tout en œuvre pour sauver les emplois. Pour assurer leur pérennité, les commerçants doivent donc prendre des mesures d’urgence », rappellent ces professionnels.

    Suite à l’intervention du Président de la République, ces cinq fédérations de commerçants demandent aux bailleurs et au Gouvernement de mettre en œuvre, pour les commerces fermés, « l’annulation pure et simple des loyers et des charges pour la durée de la fermeture des commerces » et « le remboursement des sommes éventuellement déjà versées pour la période du 14 mars au 31 mars ».

    Et, pour les commerces dont l’exploitation est possible, « le paiement mensuel des loyers à terme échu et l’adaptation du montant des loyers au niveau de l’activité réelle ».

    « Les locataires et les bailleurs ont des intérêts communs et ne sortiront de cette crise exceptionnelle qu’en faisant preuve de sens des responsabilités et de solidarité. Dans ce contexte extraordinaire, où les commerces sont contraints à la fermeture et leurs salariés au chômage partiel, un seul principe doit être mise en œuvre pour sauver les entreprises : zéro recette = zéro charge. Il est par conséquent urgent de diminuer le montant des charges payées par les commerces afin de leur permettre de survivre à cette crise et de redémarrer leurs activités dans les meilleures conditions possibles », concluent les auteurs de ce communiqué.

    Les fédérations de la franchise et du commerce associés sont mobilisées

    Les fédérations appellent également les banques « à mettre en œuvre en urgence les mesures de soutien aux entreprises annoncées par le Gouvernement ». Elles demandent enfin aux assurances, « au-delà de la stricte interprétation des contrats, de mettre en œuvre les garanties d’indemnisation pour perte d’exploitation ».

    La Fédération française de la franchise (2 049 réseaux, 78 218 points de vente, pour près de 68 Mds€ de CA) et la Fédération du commerce coopératif et associé (156 Mds€ de chiffre d’affaires, soit 30 % du commerce de détail en France), figurent parmi les signataires aux côtés de l’Alliance du commerce (27.000 magasins et 180 000 salariés dans le secteur de l’équipement de la personne), la Fédération Nationale de l’Habillement (38 000 magasins, 80 000 salariés et 17 Mds€  de CA) et Procos (300 enseignes adhérentes, 60 000 magasins, 750 000 emplois, 95 Mds€ de CA).

    A lire aussi sur le sujet :

    Covid-19 : le commerce et la franchise à l’arrêt

    Les fédérations de commerçants obtiennent un geste de la part des bailleurs

    Covid-19 et suspension des loyers commerciaux : un premier pas avec l’ordonnance du 25 mars 2020

    Covid-19 et suspension des loyers commerciaux : le décret est paru

    Les fédérations de commerçants renouvellent leurs demandes aux bailleurs

    Covid-19 et baux commerciaux : les conséquences de la fermeture des commerces

    Les réseaux en vue du déconfinement : appel urgent à la négociation bailleurs / locataires

    Les bailleurs doivent partager l’effort collectif, estiment les fédérations de commerçants et de restaurateurs

    Loyers commerciaux : dirigeants de réseaux et fédérations de commerçants en appellent au Gouvernement

    Comment les franchiseurs et franchisés peuvent-ils aborder les discussions avec leurs bailleurs ?

    Les fédérations de commerçants saluent la mission de médiation sur les loyers

    Quinze fédérations de commerçants demandent un plan de soutien pour le secteur