Fermer
Secteurs / Activités

      La Fédération Française de la Franchise fête ses 50 ans et trace sa feuille de route pour les années à venir - Brève du 22 juin 2022

      Brève
      22 juin 2022

      La Fédération Française de la Franchise vient de célébrer son 50ème anniversaire en dévoilant une feuille de route visant à mieux faire connaître la formule et à peser davantage dans les années à venir.

      Créée en juin 1971 sous le nom de « Fédération française du franchising », la Fédération Française de la Franchise a célébré son 50ème anniversaire le 16 juin dernier, avec un an de retard pour cause de crise sanitaire.

      Composée 7 adhérents en 1971 (sur 34 réseaux de franchise en activité en France, dont Pingouin, Catena, Levitan, Pronuptia, Yves Rocher ou Phildar), la FFF regroupe à ce jour plus de 180 membres (sur 1 965 réseaux), qui représentent « près de 45 % des points de vente franchisés en France ».

      Inspirée du modèle américain, la franchise « à la française » s’est peu à peu imposée comme une formule de développement à part entière, qui représente désormais 68,8 Mds€ de chiffre d’affaires global, 79 134 points de vente franchisés et 795 441 emplois directs et indirects.

      La Fédération Française de la Franchise regroupe plus de 180 réseaux adhérents

      Guy Gras, Président de la Fédération Française de la Franchise
      Guy Gras, Président de la FFF

      Pour autant, « la franchise reste mal connue du grand public et des pouvoirs publics », déplore Guy Gras, Président de la Fédération française de la franchise. C’est pourquoi « expliquer le modèle économique » de cette forme de commerce indépendant organisé constitue « un enjeu crucial » sur la feuille de route de la FFF pour les 10 ans à venir, dévoilée le 16 juin dernier.

      Concrètement, la Fédération « compte mobiliser toutes ses ressources pour renforcer la visibilité de la franchise, un modèle éprouvé et moderne pour l’ensemble des porteurs de projets. Elle souhaite notamment le faire mieux reconnaître par un public plus large, particulièrement les jeunes, au travers d’actions de communication tout au long de l’année ».

      La crise sanitaire et ses conséquences pour le commerce, donc pour l’activité de ses adhérents, a été l’occasion de « revoir certaines de nos positions de communication, a également rappelé Guy Gras. Il est important de se faire entendre comme une fédération du commerce à part entière », a souligné le Directeur des affaires juridiques du Groupe Rocher.

      La FFF veut renforcer la visibilité de la franchise, notamment auprès des jeunes

      Veronique Discours-Buhot, Déléguée générale de la Fédération Française de la Franchise FFF
      Veronique Discours-Buhot, Déléguée générale de la FFF

      C’est pourquoi la FFF entend « continuer d’alimenter le débat public en poursuivant ses missions auprès des pouvoirs publics et du monde économique afin que la franchise soit prise en compte dans les orientations du commerce national et que son expansion soit encouragée, valorisée et favorisée ».

      A ce titre la Fédération sera désormais représentée par sa Déléguée générale, Véronique Discours-Buhot, au sein du Conseil du Commerce de France, qui réunit les fédérations et les acteurs économiques du commerce. Et accompagnée par le cabinet FTI (conseil en stratégie), notamment pour renforcer ses liens avec les acteurs politiques.

      La Fédération Française de la Franchise souhaite également accompagner ses adhérents dans les évolutions structurelles du commerce, à commencer par la digitalisation et le commerce en ligne, ou encore les objectifs sociaux et environnementaux. Deux thématiques qui seront notamment mises en avant sur le prochain salon Franchise Expo Paris (du 19 au 23 mars 2023).

      A lire aussi :

      Malgré la crise sanitaire, la franchise a renoué avec la croissance en 2021