Fermer
Secteurs / Activités

    Le marché du meuble a rebondi en 2010 - Brève du 15 février 2011

    Le marché du meuble est reparti à la hausse. Avec 9,6 milliards d’euros de ventes, il a renoué, en 2010, avec une croissance (+2,7 % en valeur) qui s’était interrompue depuis 2008. Didier Baumgarten, président de la Fédération française du négoce, de l’ameublement et de l’équipement de la maison (Fnaem), évoque, confiant, “une année de sortie de crise”.
    Le secteur a bénéficié de deux facteurs favorables : la reprise de l’immobilier et la disparition progressive de la prime à la casse. La Fnaem observe toutefois que la fréquentation des magasins est restée très erratique en 2010, et que les paniers moyens ont eu tendance à baisser, dans la grande distribution d’ameublement et chez les spécialistes cuisine.
    Des cuisinistes qui, malgré tout, continuent de jouer leur rôle de locomotive, puisqu’ils enregistrent, avec + 6,6 % de chiffre d’affaires, la plus forte progression du secteur. Les spécialistes salon s’en sortent bien, eux aussi (+4,1%). Ce qui est moins le cas des magasins de literie ou encore de rangements (-1 %).
    Performance remarquable, en revanche, des enseignes d’équipement du foyer qui ont fait mieux, avec une progression de 5,5 %, que leurs concurrents du jeune habitat (+1,6 %). Et gagnent, But et Conforama en tête, quelques parts de marché sur Ikea. Qui conserve toutefois sa place de numéro 1 du marché du meuble en France.

    Enseignes du même secteur