Fermer
Secteurs / Activités

      Mélanie Farcot-Gigon, Directrice exécutive de la franchise Tablapizza - Interview du 24 août 2016

      Notre nouveau concept petit format sur 250 m² permettra d’implanter Tablapizza en centre-ville en transformant des restaurants existants.

      Tablapizza vient d’inaugurer un nouveau concept de restaurant “petit format” en Seine-et-Marne : comment avez-vous conçu ce projet ?
      Nous étions déjà présents dans le 77 à Noisiel avec un établissement en propre, l’un des premiers Tablapizza, ouvert il y a presque 20 ans. La construction, en sortie de ville, du centre commercial “Saisons de Meaux”, ouvert depuis novembre 2015, nous a permis de nous développer dans une zone active, située à 1 minute du centre-ville de Meaux, qui comporte des lycées, un centre de formation et des chaînes comme H&M, Fnac ou Auchan.
      Nous avons ouvert le 23 juin, au sein de l’espace restauration du centre commercial, un établissement en propre de 248 m², contre 300 à 350 m² habituellement. Il a fallu adapter toute l’organisation arrière d’un restaurant traditionnel, tout réduire afin d’optimiser chaque m². Les travaux ont nécessité deux mois.
      C’est un très joli restaurant avec une belle ambiance et toute l’âme de Tablapizza, qui reprend, sur un petit volume, tous les codes de la nouvelle identité mise en place à Sens en décembre dernier. Notamment des espaces dédiés évoquant l’ambiance d’une maison de famille (cellier, véranda, bibliothèque, cuisine…), une cuisine ouverte et un bar pour accueillir les clients. D’ailleurs, le restaurant de Sens, exploité en franchise, fonctionne très bien et rencontre un très bon accueil des consommateurs et du personnel, qui est fier de participer à ce projet.

      Quel sont les avantages de ce nouveau format et comment prévoyez-vous de le déployer ?
      Depuis son ouverture, le Tablapizza de Meaux enregistre des retours très positifs de la part des clients, ce qui est très encourageant pour la suite. L’investissement nécessaire a représenté moins de 2 000 € par m² tout compris (façade, cuisines etc.), dont 1 300 à 1 500 € par m² pour l’aménagement. Et bien sûr, les coûts d’exploitation seront moindres que pour un établissement de 300 à 350 m² en périphérie. Cela va nous permettre d’implanter Tablapizza en centre-ville par transformation de restaurants existants.
      Sachant que notre modèle fonctionne sur une petite surface, notre idée est désormais de le dupliquer. Le cahier des normes pour le nouveau concept est en place, le package complet est prêt : après l’avoir testé sur Meaux, nous allons l’affiner sur Troyes à partir de septembre. Il agit d’un concept normé, mais pas standardisé : il peut s’adapter en fonction du lieu, avec des espaces orientés selon la région d’implantation, ou les envies du franchisé.

      Quelle est votre stratégie en ce qui concerne la vente à emporte ?
      Le travail sur notre nouveau concept passe aussi par la mise en avant du bar, un espace dédié à l’attente, situé à l’entrée du restaurant, qui permet aussi aux clients d’attendre leur commande en vente à emporter sans gêner le service. Or, c’est un axe que nous entendons développer en complément de la restauration sur place : notre objectif est de porter cette forme de vente additionnelle à 10 % du total, contre environ 3 % il y a un an. La demande existait déjà auparavant, mais nous n’avions pas les outils nécessaires : dans le cadre de notre repositionnement, nous avons aussi travaillé le packaging dans ce sens.

      Quels sont vos objectifs d’expansion en propre et en franchise ? Quels profils recherchez-vous en priorité ?
      Nous prévoyons 4 à 6 ouvertures en franchise en 2016, avec pour objectif d’inverser le ratio succursale/franchise, pour atteindre 60 % du parc en franchise, contre 40 % aujourd’hui (13 établissements en franchise sur 32 implantations en France), tout en continuant le développement en propre : après Meaux, un projet en propre devrait aboutir en 2017.
      Nous voulons aussi optimiser le maillage du réseau pour des questions opérationnelles et logistiques car aujourd’hui, nos restaurants sont répartis sur toute la France : en province, on peut ouvrir partout, mais à Toulouse ou à Plan de Campagne, où nous sommes déjà présents, nous allons faire en sorte de rapprocher les sites les uns des autres.
      Notre développement aura lieu avec les franchisés existants et avec de nouveaux partenaires. Pour notre recrutement, nous recherchons aussi bien des profils d’investisseurs, qui exploitent un autre business à côté (par exemple dans l’hôtellerie, les cinémas…), que des profils opérationnels.

      Enseignes du même secteur
      Demander une
      documentation

      Pour plus d'informations sur TABLAPIZZA

      Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

      Je suis intéressé par la franchise TABLAPIZZA